Les jours meilleurs : tout le monde a une histoire à raconter !

Les jours meilleurs est un livre écrit par Cecelia Ahern, l’auteure de P.S. I Love You. Sorti le 16 juin chez Milady, ce roman bouleversant délivre un message d’espoir.

Quatrième de couverture : Kitty est dans l’impasse. À force de dévoiler la vie privée des gens dans la presse à scandale, elle s’est acquis une réputation désastreuse et sa carrière de journaliste piétine. Pire encore, elle ne supporte pas d’avoir déçu Steve, son meilleur ami, une des rares personnes dont l’opinion compte à ses yeux. Comme un malheur n’arrive jamais seul, elle comprend que Constance, la femme qui lui a tout appris, vit ses derniers instants. Kitty demande à son amie de lui confier sur son lit de mort l’histoire qu’elle a toujours rêvé d’écrire. Mais la réponse arrive trop tard, sous la forme d’une liste de cent noms, sans aucune explication. Déterminée à résoudre l’énigme, la journaliste part à la rencontre de ces inconnus. Cette enquête va lui permettre de découvrir des aspects pour le moins inattendus de la vie de Constance, et peut-être même de trouver un sens à la sienne.

Découvrez mon avis complet sur Les Petits Livres by Small Things ici !

Extrait de ma chronique : « Les jours meilleurs met du temps à se mettre en place et l’action arrive un peu tardivement. Cecelia Ahern finit par nous embarquer dans son road-trip irlandais à la recherche des personnes de la liste et de l’histoire qu’ils ont à raconter. Qu’ont-ils en commun ? Pourquoi Constance s’intéressait-elle à eux ? Des questions qui ne trouveront réponses qu’à la fin de ce roman, nous laissant alors sur une note d’espoir et avec le sentiment que nous, lecteurs, sommes des personnes importantes. Un roman feel-good avec un magnifique message, des personnages attachants et une intrigue qui va crescendo. En bref, un livre parfait pour cet été ! »

Le royaume des Farfadets d’Audrey Calviac

Audrey Calviac revient avec une nouvelle histoire qui saura combler petits et grands : Le royaume des Farfadets. Sorti le 14 juin dernier chez Evidence Editions dans la collection Farfadet (9-13 ans), ce livre est adapté aux lecteurs dyslexiques, comme presque tous les écrits de l’auteure. Il est également accompagné des superbes illustrations d’Anaïs Calviac.

Quatrième de couverture : Maël est un garçon qui vit aux pays des contes, de l’autre côté de la montagne blanche, dans les contrées du nord. Il se trouve loin de la menace que représentent Patapaf et la sorcière Caraba. Toutefois, le danger rôde partout et nul ne l’oublie, surtout quand la Lune est sous son mauvais jour.
Un jour, il se retrouve nez à nez avec un farfadet qui le mènera auprès de sa reine. Cette dernière lui donnera une mission, celle de retrouver son sceptre dérobé par un sorcier.

Mon avis : Le royaume des Farfadets est une histoire qui aborde plusieurs thèmes et qui devient rapidement addictive. L’action est au rendez-vous, Maël, le héros, étant friand d’aventure. Les personnages sont tous très bien créés malgré le fait que l’histoire soit courte (et c’est parfait comme cela !) et les magnifiques illustrations d’Anaïs Calviac accompagnent parfaitement le récit, nous permettant même de nous y plonger encore plus profondément. En dehors de la sublime couverture, mon illustration préférée est celle de la reine des Farfadets. Sombre et envoûtant, une réussite !

Le duo Calviac réussit une fois de plus à nous charmer, Le royaume des Farfadets est une belle découverte. Audrey aborde la pauvreté, le travail et l’égoïsme avant de faire entrer Maël dans l’aventure et c’est ce personnage qui va nous montrer les belles facettes de l’humanité : l’entraide, le courage, la volonté et enfin la récompense qu’accompagne chaque bonne action.

Audrey Calviac, en digne maîtresse, nous dicte ses leçons de vie et nous ne pouvons que boire ses paroles. Le royaume des Farfadets garde le même schéma que les autres écrits de l’auteure : une situation compliquée pour le personnage principal (pauvreté, maladie…), une aventure et, finalement, une conclusion heureuse ou bien porteuse d’espoir. Bravo Audrey, cette histoire est à la hauteur des autres, un petit bijou que l’on a envie de relire plusieurs fois !

Pour vous procurer Le royaume des Farfadets, direction ce lien 😉

Unboxing FairyLoot – Mai 2017

Cette fois-ci j’ai attendu assez longtemps avant de faire mon unboxing afin de ne spoiler personne ^^ Voici donc le dernier unboxing FairyLoot, mon abonnement étant terminé et mon banquier n’étant pas d’accord pour que je me réabonne…  😦

Le thème du mois de mai était Warriors & Legends.

Voici ce qu’elle contenait :

– Une boîte avec du thé vert au litchi et au jasmin venant de The Tea Leaf Co.
– Le livre World Mythology in Bite-sized Chunks de Mark Daniels qui est en fait une introduction aux mythes du monde entier.
– Une bougie intitulée ‘Flame’ qui vient de Opposing Tin Candle.
– Des chaussettes avec des symboles celtes, une création FairyLoot.
– Un marque-page en bois avec une citation du Seigneur des Anneaux, venant de Ink and Wonder (il est juste magnifique).
– Un stylo en forme de plume créé par Flora’s Wonder Emporium.
– Le livre Flame in the Mist de Renée Ahdieh, qui est absolument sublime ! Il était accompagné d’une lettre de l’auteur, d’un autographe, d’un marque-page et d’un flyer avec l’illustration du livre. Pour info, il est sorti le 16 mai en VO.
– Bonus : nous avons également reçu un extrait de livre.

Pour ceux que cela intéresse, je vous mets le résumé du livre en VO :
The daughter of a prominent samurai, Mariko has long known her place—she may be an accomplished alchemist, whose cunning rivals that of her brother Kenshin, but because she is not a boy, her future has always been out of her hands. At just seventeen years old, Mariko is promised to Minamoto Raiden, the son of the emperor’s favorite consort—a political marriage that will elevate her family’s standing. But en route to the imperial city of Inako, Mariko narrowly escapes a bloody ambush by a dangerous gang of bandits known as the Black Clan, who she learns has been hired to kill her before she reaches the palace.
Dressed as a peasant boy, Mariko sets out to infiltrate the Black Clan and track down those responsible for the target on her back. Once she’s within their ranks, though, Mariko finds for the first time she’s appreciated for her intellect and abilities. She even finds herself falling in love—a love that will force her to question everything she’s ever known about her family, her purpose, and her deepest desires.

J’ai beaucoup aimé cette dernière box. Les goodies étaient top et le livre absolument sublime ! Je vais maintenant avoir le temps (j’espère) de lire tout ça 🙂

Séduction maudite : le nouveau thriller sentimental de Stéphane Soutoul

Séduction Maudite est le nouveau thriller sentimental de l’auteur Stéphane Soutoul. Sorti fin avril chez les éditions Pygmalion, ce livre est hautement addictif !

Quatrième de couverture : Journaliste audacieuse, Gabrielle Colleni ne vit que pour son métier. Jusqu’au jour où sa sœur trouve la mort dans d’étranges circonstances. Qui peut croire qu’il s’agit d’un accident ? Certainement pas celle que tous surnomment « la Fouineuse ».
Et son premier suspect n’est autre que le fiancé de sa cadette : Stanislas de Beaumiracle, riche, beau, célèbre… et malheureux en amour. Bel euphémisme puisque toutes les femmes de sa vie ont été victimes d’un sort funeste.
Si la police n’a jamais rien pu expliquer, la presse à scandales ne se lasse pas du « Séducteur maudit ».
Prête à tout pour découvrir la vérité, Gabrielle va devoir approcher Stanislas, mais aussi Mathis, l’énigmatique frère, tout en évitant les cadavres qui ont la fâcheuse manie de s’accumuler dans l’entourage des Beaumiracle…

Découvrez mon avis sur Les Petits Livres by Smal Things ici !

Extrait de ma chronique : « L’auteur réussit une fois de plus à nous transporter dans son histoire, à nous faire apprécier ses personnages, et à nous faire tenter de résoudre tous les mystères. Séduction Maudite est un super roman où le suspense, l’action et la romance seront au rendez-vous. Encore un livre réussi pour l’auteur qui alterne avec brio entre thrillers et romans fantastiques. »

Son reflet, tome 1 Théo : une nouvelle de Eva de Kerlan

Théo et le premier tome de la saga Son reflet écrite par Eva de Kerlan. Sortie le 03 mai dans la collection Vénus Rouge d’Evidence Editions, cette nouvelle allie mystère, enquête et romance.

Quatrième de couverture : Théo, trentenaire en couple avec Sonia, est mis dehors par cette dernière lorsqu’elle découvre via un reportage TV qu’une femme, qui se prétend sa compagne, le recherche et l’a signalé comme porté disparu. Elle est persuadée que Théo mène une double vie, ce qui n’est pas le cas. Théo est persuadé qu’il s’agit d’une erreur, ou d’un sosie. Bien décidé à éclaircir ce mystère pour récupérer son appartement et sa femme, il traverse toute la France pour rejoindre l’endroit où cet homme vivrait. Mais lorsqu’il y arrive, tout le monde le prend pour le disparu.

Mon avis : C’est le premier texte d’Eva de Kerlan que je lis et je dois avouer que cette nouvelle m’a maintenue en haleine du début à la fin ! J’ai apprécié le personnage de Théo qui se voit, du jour au lendemain, mis à la porte par la femme de sa vie à cause d’un malentendu. Après avoir vu un reportage télé, celle-ci est persuadée qu’il mène une double vie. Théo va alors décider de mener l’enquête. Il va aller retrouver celle qui a signalé la disparition de son sosie pour prouver son innocence à Sonia. Toutefois, une fois sur place, personne ne lui laisse le temps de s’expliquer, tous croient que Théo est bien leur disparu…

J’ai apprécié cette petite histoire qui commence par une injustice et qui continue en enquête avec quelques touches d’érotisme. Malgré le fait qu’un passage ne m’ait pas plu, je comprends toutefois le choix de l’auteure et il paraît, de plus, tout à fait vraisemblable. Passons aux personnages : Théo est un homme qui n’a pas de chance, il faut l’avouer. On s’attache à lui et on espère qu’il arrivera à se faire entendre pour connaître un dénouement heureux. Sonia, quant à elle, paraît telle que l’a décrite l’auteure, une femme-enfant. Elle réagit au quart de tour, et on la comprend !

J’ai adoré la fin de ce premier tome de Son reflet. Elle laisse planer le mystère et nous donne terriblement envie de connaître la suite ! Justement, Eva de Kerlan nous donne un aperçu du second tome, intitulé Sonia, et une chose est sûre, c’est captivant ! Mon seul regret est qu’il faille attendre pour lire la suite. J’aurais peut-être préféré que l’histoire soit en un seul livre…

En conclusion, Théo est un premier tome surprenant qui nous entraîne dans l’aventure incroyable d’un homme que l’on prend pour quelqu’un d’autre. L’érotisme, donné par petite touche, saura plaire aux amateurs du genre, mais pour ma part c’est le suspense que j’ai préféré. On est dans l’expectative et on a envie de bousculer Théo à cause des choix qu’il fait. Enfin, la fin est absolument géniale et nous laisse avec une envie de plus. Bravo Eva de Kerlan mais… il est où le tome 2 ? ^^

Pour vous procurez cette nouvelle, direction la boutique d’Evidence Editions 😉

La Petite Librairie des Coeurs Brisés de Annie Darling

La Petite Librairie des Cœurs Brisés est une comédie romantique écrite par Annie Darling. Sorti le 21 avril dernier chez les éditions Milady, ce roman est aussi drôle qu’émouvant !

Quatrième de couverture : Amoureuse des livres depuis toujours, Posy travaille dans une vieille librairie londonienne et passe son temps à lire des romans d’amour. À la mort de l’excentrique propriétaire des lieux, elle hérite de cette institution qui périclite à vue d’œil. Posy remue ciel et terre pour éviter la faillite et fonder la librairie de ses rêves, spécialisée dans les romans d’amour, Au bonheur des tendres. Mais Sebastian, le petit-fils de la défunte propriétaire – et accessoirement le plus grossier des Londoniens – est bien décidé à faire de sa vie un enfer : ses goûts littéraires et ses intérêts sont opposés aux siens. Alors que Posy se démène pour sauver la librairie, elle tombe bien malgré elle sous le charme de son ennemi juré…
Une comédie romantique haute en couleur, au cœur d’une librairie anglaise au charme suranné. Un incontournable pour tous ceux qui ont espéré vivre les histoires d’amour qu’ils ont lues !

Découvrez mon avis sur Les Petits Livres by Small Things ici !

Extrait de ma chronique : « Le gros plus de cette comédie romantique se situe dans la création des personnages principaux. J’ai beaucoup aimé Sebastian qui est un véritable mufle mais qui cache un cœur d’or. Il n’est simplement pas habitué à ce qu’on lui dise non et va vite déchanter en réalisant à quel point Posy peut être têtue. Les rebondissements sont bien placés, ils apportent un petit plus à l’histoire, et les références littéraires nous font sourire. La Petite Librairie des Cœurs Brisés est une belle romance qui nous fait passer un bon moment. »

Aussi libre qu’un rêve : une dystopie signée Manon Fargetton

Aussi libre qu’un rêve est le tout premier livre de la génialissime Manon Fargetton. Sorti en avril dernier en format poche chez Castelmore, cette dystopie est également disponible en version dyslexique.

Quatrième de couverture : En cette fin de xxie siècle, la loi des Dates de naissance régit l’accès aux métiers. Né en janvier, vous avez accès au métier de vos rêves : acteur, chanteur, tout est possible. Né en décembre, préparez-vous à racler le fond de l’océan et à plonger les mains dans des algues gluantes !
Minöa et Silnëi sont soeurs jumelles, nées à quelques minutes d’intervalle la nuit du 31 décembre. La première à 23 h 58 et la seconde à 0 h 17 ! La tyrannie des Dates de naissance leur promet des destins radicalement différents, mais cela ne les empêchera pas d’unir leurs forces pour combattre l’injustice et l’ordre établi, aidées par Kléano, le chanteur rebelle d’un groupe de rock…

Découvrez mon avis sur Les Petits Livres by Small Things ici !

Extrait de ma chronique : « Aussi libre qu’un rêve est un bon roman qui mêle action, romance, joie et tristesse. Un savant mélange qui arrive à nous tenir en haleine jusqu’à la fin. L’auteure arrive à nous surprendre et à nous émouvoir, ses personnages sont attachants et son univers savamment créé. »