Parfois sur terre, un recueil d’histoires étranges

Parfois sur terre – Étranges histoires… est un recueil écrit par Didier Bloch, sorti en mai 2021 chez Le Lys Bleu. Des histoires un brin humoristiques, toujours noires et surtout terriblement bien écrites ! Parfois sur terre est un très bon recueil avec des intrigues variées, mais à la qualité constante.

Je remercie sincèrement l’auteur car je ne serai pas aller de moi-même vers un ouvrage comme celui-ci et j’aurai été bien bête ! C’est un très bon livre avec des morales, des sujets qui font réfléchir, sans pour autant nous prendre la tête. On suit les aventures des divers personnages avec passion, on veut absolument savoir ce qu’il va se passer. Les intrigues sont bonnes, ne s’essoufflent pas et nous tiennent en haleine.

Ce que j’apprécie particulièrement dans un recueil, c’est qu’on peut faire des pauses, lire une histoire entre deux romans, ou alors en dévorer une avant d’aller se coucher et retrouver les personnages en rêve. Parfois sur terre – Étranges histoires est parfait pour cela. Les personnages restent en mémoire. J’ai commencé ce livre il y a quelques semaines et je l’ai terminé aujourd’hui, pourtant je n’ai rien oublié, c’est tout bonnement impossible car les histoires m’ont profondément marquée.

Dans ce recueil, Didier Bloch nous raconte sept histoires. La première, L’homme de mai, est à mon sens la plus profonde. L’auteur nous plonge dans un futur apocalyptique où l’homme est obligé de manger ses semblables pour survivre car la faune et la flore n’existent plus. Je ne vous spoil pas l’intrigue, mais l’humour noir est bienvenue et le développement des personnages est très intéressant. Je crois que c’est l’histoire qui m’a le plus marquée. Je vous mets un extrait pour la peine !

— Jessica, reprends un peu de grand-père !
— Nan, j’ai plus faim !
— C’est pas le moment ! Il faut manger !
— Nan ! J’en veux plus de papy.
— Mais qu’est-ce que tu as en ce moment ?
— Pourquoi maman est partie avec Jason ?
— Elle a à faire loin d’ici.
— Mais pourquoi elle a emmené Jason ?
— Elle va faire un long voyage, il faut bien qu’elle mange.
— Je l’aimais bien, Jason.
— On te fera un autre petit frère, promis.

C’est cet extrait qui m’a donné envie de découvrir le livre de Didier Bloch et pourtant il est loin de représenter la qualité littéraire de l’auteur !

Si L’homme de mai est l’histoire la plus mémorable, ma préférée reste cependant La messagère. Un récit fantastique terriblement bien menée malgré sa brièveté. L’auteur y parle de la mort, du deuil et de la fatalité. A lire absolument.

Attrapez le pompom ! m’a, quant à elle, énervée. Je m’attendais un peu à la fin et j’espérais sincèrement avoir tort car c’est d’une méchanceté absolue ! La femme d’un homme est kidnappée et celui-ci doit trouver un pompom dans la ville sinon sa femme mourra. Il va faire tout son possible, mais le pire va arriver… C’est la seule nouvelle non fantastique, mais elle se marie tout de même bien au reste.

Le regard d’Amarillon aborde le thème de Méduse, l’un de mes personnages préférés de la mythologie grecque, j’ai donc été plus que ravie de la retrouver, insérée dans une époque contemporaine.

En lisant les autres nouvelles, on se rend rapidement compte que Didier Bloch parle souvent de la mort : la perte d’un être cher, la grande faucheuse personnifiée ou encore les visions d’un trépas prochain. C’est le cas dans Le marieur, La mort peut t’entendre ou encore Les bêtes. Cette dernière est une superbe histoire, celle d’un homme que les gens pensent fou car il assure que des bêtes aussi grandes qu’hideuses veulent le tuer. Et s’ils avaient raison et que ceux qui ne le croyaient pas allaient mourir en ne suivant pas ses conseils ? J’ai vraiment adoré cette histoire, d’autant plus grâce à la petite partie psychologique mise en avant.

En conclusion, Parfois sur terre – Etranges histoires est un sublime recueil avec des intrigues finement menées et des personnages bien développés. Le côté fantastique est abordé avec brio. Les histoires sont certes courtes, mais elles ne manquent de rien, voilà à quoi on reconnait une bonne nouvelle !

Amateur de fantastique, d’horreur et tout simplement de bonnes histoires, partez à la découverte de ce livre très intéressant !

Dark Protectors : enfin le 7ème tome sur Zane et Janie !

La saga Dark Protectors de Rebecca Zanetti fait des émules parmi les fans de bitlit depuis la sortie du tout premier tome. Chaque livre apporte un plus à l’intrigue générale et nous permet de découvrir des personnages en profondeur. Ce septième tome, sorti le 19 janvier dernier chez les éditions Milady, met en avant Zane et Janet et il était temps pour eux d’enfin se rencontrer ! Un livre que tout le monde attendait et qui tient ses promesses.

Résumé : Zane est un guerrier endurci, habitué à la solitude. Mais Janie a exercé une fascination irrésistible sur lui depuis l’instant où ils se sont rencontrés dans ses rêves. La confiance qu’elle lui a toujours accordée est mise à l’épreuve lorsqu’il l’enlève et la retient dans un lieu isolé, pour lui raconter enfin comment il s’est retrouvé dans le mauvais camp. Alors qu’ils se découvrent pour la première fois en chair et en os, l’attraction entre eux devient trop forte pour qu’ils y résistent…

Retrouvez mon avis complet sur Les Petits Livres by Small Things ici !

Extrait de ma chronique : Dans ce nouveau tome des Dark Protectors de Rebecca Zanetti, Janet est âgée de vingt-cinq ans et doit se rendre aux négociations entre les différentes espèces afin de mettre en place la paix. Mais est-ce seulement envisageable ? Avec les sorcières, pourquoi pas ! Mais les Kurjans et les démons sont des êtres profondément cruels et peut-être que la guerre est tout ce qu’ils souhaitent.

Après des échanges tendus, Janet ne sait pas si elle arrivera à faire ce pour quoi elle est destinée. Quand son peuple est attaqué alors qu’ils sont en avion, elle croit mourir, mais est sauvée par Zane, qui finalement la kidnappe ! Eh oui, rien n’est tout rose dans cette saga des Dark Protectors. Son ami d’enfance va alors tout lui expliquer sur sa vie et comment il est devenu un assassin professionnel. Profondément amoureux de Janet, Zane va devoir se retourner contre son roi, au risque de mettre sa famille en danger.

Ce septième tome des Dark Protectors était très attendu et il est loin d’être décevant ! Rebecca Zanetti arrive encore à nous surprendre et à insuffler beaucoup d’émotions à travers ses écrits. Les larmes vont couler, je vous préviens ! C’est dur, c’est poignant, mais c’est aussi beau et terrifiant. L’intrigue est vraiment bien menée, on enchaîne les pages le plus vite possible pour savoir comment les personnages vont se sortir de situations plus incroyables les unes que les autres. Bien sûr, il y aura aussi quelques scènes de sexe, ce n’est pas de la bitlit pour rien ! Mais je pense que l’action, le sang et les émotions sont ce qui rythment le plus le récit. J’ai adoré retrouver tous les personnages et surtout découvrir des nouveaux. Je retiendrai particulièrement la mère de Zane, qui m’a vraiment plu… pour une démone !

Je t’attendrai de l’autre côté du lac de Julie Bradfer, énorme coup de cœur !

Je t’attendrai de l’autre côté du lac est un roman écrit par Julie Bradfer. Sorti chez Nisha et Caetera en décembre 2020, l’histoire de June et Asher vous bouleversera assurément.

Je dois avouer qu’il m’a été très difficile de lire Je t’attendrai de l’autre côté du lac. J’ai mis du temps, beaucoup de temps. Pourquoi ? Tout simplement parce que l’histoire est dure. Ce n’est pas compliqué, j’ai dû m’arrêter tous les deux chapitres parce que je pleurais et je ne voyais plus rien ! Julie Bradfer a cette chose, inexplicable, incroyable… Elle prend votre cœur et le serre. Les émotions qu’elle transmet vous bouleversent. Le poids dans l’âme de ses personnages vous touche, vous le ressentez même. C’est juste indescriptible, je n’avais jamais été aussi touché par un roman. Ah si… le seul avant celui-ci était Promets-nous… de Julie Bradfer bien sûr !

Dans Je t’attendrai de l’autre côté du lac, nous faisons la connaissance de June, qui devait entrer au conservatoire de Boston avec sa meilleure amie Sara. Pourquoi ne l’a-t-elle pas fait ? Parce que Sara est décédée. Le monde de June s’est alors arrêté, elle a renoncé au conservatoire, à la musique même et a décidé de changer de ville. Ses parents acceptent difficilement ce changement, mais lui accorde d’aller vivre à Pine Lac, chez son grand-père, à la condition qu’elle suive des séances de groupe de soutien.

Sur place, elle va trouver un boulot dans une bibliothèque et faire la rencontre d’Andy, une jeune fille excentrique qui va la forcer à « vivre » un peu, et de Asher, un être aussi torturé qu’elle. Son passé est loin d’être glorieux et des démons le hantent.

June et Asher vont s’attirer comme des aimants et si les débuts sont difficiles, on réalise rapidement qu’ils vont avoir un effet apaisant l’un sur l’autre. Arriveront-ils à guérir leurs blessures ensemble ?

Je t’attendrai de l’autre côté du lac traite de plusieurs sujets extrêmement difficiles tels que le deuil, le suicide, la dépression, l’anxiété et l’abandon. Le fait que Julie Bradfer soit diplômée en psychologie joue énormément sur son écriture. Les émotions traversent les pages et la partie psy est gérée d’une main de maître. L’auteur a même ajouté des passages où June écrit à sa meilleure amie décédée, autant dire que même en six lignes elle arrive à vous tirer des larmes. En plus de cela, de courts passages, écrits en gras et à la troisième personne, nous permettent d’avoir le ressenti d’Asher. Lorsqu’on découvre enfin son histoire, on comprend tout ! Ses réactions, ses peurs, ses doutes…

Je t’attendrai de l’autre côté du lac est un énorme coup de cœur. Les émotions, l’intrigue, les personnages, l’écriture, tout est tout simplement parfait. C’est un livre difficile, oui, mais en même temps qu’est-ce que ça fait du bien de lire un roman pareil ! C’est une pépite qui va vous faire passer par toutes les émotions, négatives comme positives.

Je vous invite vivement à le découvrir. Pour cela, rendez-vous sur le site internet de la maison d’éditions : https://www.editionsopportun.com/produit/629/9782380151619/je-t-attendrai-de-l-autre-cote-du-lac

Extrait :

J’évite de le regarder lorsqu’il glisse quelques pièces dans ma paume, je pense même que je ne lui réponds pas quand il me souhaite une bonne fin d’après-midi. Je tourne simplement les talons, un millier de souvenirs se bousculant, dans le plus grand des chaos, dans mon crâne. Le souffle court. Le coeur douloureux. Les larmes aux yeux.
Je crois que c’est ça, le plus à vivre dans un deuil. Se retrouver continuellement confronté à d’infimes choses qui nous ramènent constamment à notre douleur. Et ne jamais le voir venir. Ne jamais pouvoir l’anticiper. Se faire submerger en une seconde à n’importe quel moment. Être impuissant.
Totalement et ridiculement impuissant.

Sous l’ombre d’Un-Seul, dernier tome de la saga Loups rouges de Lucile Dumont

La trilogie Loups rouges se termine avec la sortie de Sous l’ombre d’Un-Seul, début 2021 chez Psyché éditions. Lucile Dumont nous entraîne dans le passé de Rédemption, toujours accompagné d’Erika et de ses loups.

Résumé : La victoire contre Un-Seul et son armée a un goût bien amer. Hagards, meurtris, éprouvés par la malédiction du Souverain, Erika et ses enfants loups doivent faire face à un nouveau danger : le Nuage s’effondre lentement sur les plaines. Ses brumes toxiques, libérées par Sang-Dragon, se déversent sur les champs et les forêts, menaçant d’engloutir Kareil et de recouvrir tout Rédemption d’un voile de soufre et de mort. La fille-louve se lance alors dans un long périple, une course contre la montre pour sauver les siens. Le salut réside peut-être dans les secrets du passé de Rédemption…

Mon avis : Sous l’ombre d’Un-Seul commence après la grande bataille et la victoire contre le tyran. Malheureusement, ce dernier a lancé une sorte de malédiction qui semble plonger les gens dans la dépression. De plus, un nuage toxique va recouvrir Rédemption, ne laissant que la mort sur son passage. Erika et son clan vont alors devoir se rendre à Kareil pour rejoindre tous ceux qui tentent de trouver une solution au nuage toxique. Sur le chemin, les tensions seront de plus en plus difficiles à supporter et une dissension au sein du clan le fera éclater en deux groupes.

Une fois arrivés à Kareil, Sous l’ombre d’Un-Seul devient encore plus palpitant. On découvre de nouvelles choses sur Rédemption et certains personnages sont extrêmement intéressants. J’ai adoré les passages avec Rockpowell, alors que je ne l’aimais même pas début ! Toute l’intrigue est savamment imaginée et les informations sont données au bon moment pour maintenant le lecteur en haleine. C’est bien là le génie de Lucile Dumont !  

Au fil des pages, on se rend compte que la question du nuage ne sera pas réglé rapidement. Le temps passe, les humeurs s’échauffent et on se demande s’ils vont s’en sortir. Y-arriveront-ils ? Et si oui, combien survivront ?

J’ai vraiment beaucoup apprécié les parties expliquant le passé de Rédemption, comment ce monde a été créé et pourquoi. C’est original, bien pensé et bien amené. La surprise est totale.

A côté de toute cette histoire, Lucile Dumont apporte un peu de romance et cela fait du bien ! La partie où le monde réalise qu’il existe des enfants/loups est aussi géniale, j’avais hâte de lire cela. Vous l’aurez compris, ce dernier tome est une fois encore magnifique, il clôt en beauté cette trilogie époustouflante.

Un univers riche, des personnages intéressants, des intrigues palpitantes, de l’action et surtout une grande intelligence dans l’élaboration de l’histoire. Loups rouges est définitivement une saga à ne pas manquer.

Extrait :

Hier, lorsque nous avons pénétré à l’intérieur du donjon de pierre noire, nous avons été comme happés par les ténèbres d’Un-Seul… le Souverain a ensuite proféré une sorte de malédiction, avant que ses griffes ténébreuses ne s’abattent sur tout être vivant, allié comme ennemi. Je ne saurais dire si l’état d’égarement dans lequel nous pataugeons depuis est lié à cette ombre dans laquelle nous a englués Un-Seul, ou simplement au contrecoup de la bataille. En tout cas, mon louvetier en est sévèrement atteint. Peut-être parce qu’il avait déjà tendance à être taciturne ?

Coup de coeur bit-lit : Jase, Dark Protectors 6

Dark Protectors, la saga bit-lit écrite par Suzanne Wright, enchaîne les coups de cœur des lectrices ! Le sixième tome met en scène Jase et est sorti le 20 octobre dernier chez les éditions Milady. C’est au tour de notre guerrier enfin sorti des griffes des démons de trouver son âme sœur.

Résumé : Autrefois plein d’humour et de légèreté, Jase a souffert lors de sa captivité aux mains des démons. Ses frères ne reconnaissent plus l’étranger sombre et tourmenté qu’il est devenu. Bien qu’il soit à présent libre, il est hanté par l’idée que les démons ont fait de lui une bombe à retardement pour sa famille. Quand son roi lui demande de s’unir à l’une de leurs alliées afin de lui sauver la vie, Jase accepte à contrecœur, persuadé qu’il ne peut que lui transmettre sa part de ténèbres. Pourtant, leur union sera peut-être la seule chose capable de sauver Jase et Brenna de leurs démons…

Retrouvez mon avis complet sur Les Petits Livres by Small Things ici !

Extrait de ma chronique : Dans le tome précédent, j’avoue avoir prier pour que ces deux-là se retrouvent. Ils sont différents, néanmoins ils luttent tous les deux pour leur survie et vont peut-être pouvoir s’entre-aider, voire même se guérir. Mais est-ce que cela sera suffisant ? Et est-ce que les ennemis de Brenna ne vont pas la retrouver entre temps ? N’oublions pas non plus les Kurjans qui vont tenter de kidnapper Janie…

Encore un tome rempli de rebondissements et fort en émotions. Ces deux personnages sont les mieux créés à mon sens, ils font vrais et leur histoire est poignante. Rien ne va trop vite, Rebecca Zanetti met bien en place toute l’intrigue pour que le lecteur ne soit pas en reste.

Jusqu’ici, Jase est de loin mon tome préféré. La partie psychologique est bien exploitée, on commence à bien connaître les autres personnages et leurs apparitions sont souvent intéressantes, les sentiments traversent les pages et les scènes d’action sont pleine de tension. Vraiment, j’ai eu un coup de cœur pour ce nouveau tome des Dark Protectors. A découvrir de toute urgence.

Que vaut Mexican Gothic, le Prix Locus 2021 du meilleur roman terreur ?

Mexican Gothic est un roman fantastique écrit par Silvia Moreno-Garcia et sorti chez les éditions Bragelonne le 18 août dernier. L’histoire se passe dans les années 50, au Mexique, dans une atmosphère pesante. Une jeune mondaine va devoir venir en aide à sa cousine, en proie à une famille pour le moins particulière…

Résumé : Après avoir reçu un mystérieux appel à l’aide de sa cousine récemment mariée, Noemí Taboada se rend à High Place, un manoir isolé dans la campagne mexicaine. Elle ignore ce qu’elle va y trouver, ne connaissant ni la région ni le compagnon de sa cousine, un séduisant Anglais.
Avec ses robes chic et son rouge à lèvres, Noemí semble plus à sa place aux soirées mondaines de Mexico que dans une enquête de détective amateur. Elle n’a pourtant peur ni de l’époux de sa cousine, un homme à la fois troublant et hostile, ni du patriarche de la famille, fasciné par son invitée… ni du manoir lui-même, qui projette dans les rêves de Noemí des visions de meurtre et de sang.
Si elle ne s’en échappe pas très vite, elle risque fort de ne plus jamais pouvoir quitter cette demeure énigmatique…

Retrouvez mon avis complet sur Les Petits Livres by Small Things ici !

Extrait de ma chronique : Maxican Gothic a une très bonne base : une intrigue bien pensée et vraiment originale dans une époque  franchement bien choisie. Son souci ? Il ne se passe pas grand chose jusqu’à la page 213. Quand on sait qu’il y a 346 pages, ça fait beaucoup… Si vous lisez d’autres avis, vous verrez des personnes dire que la tension et le suspense sont à leur comble du début à la fin, donc peut-être que le souci vient de moi. Ce roman a tout de même reçu le prix Locus, a été traduit dans 24 pays, sera bientôt adapté en série télé et a été classé parmi les 100 meilleurs romans fantastiques de tous les temps selon le TIME Magazine. Alors forcément, mon humble avis peut sembler risible, mais je n’ai vu aucune tension et ai trouvé beaucoup de lenteur au début. J’ai subi ces deux cents pages et je me suis accrochée uniquement parce que l’auteur me donnait quelques indices de temps en temps et qu’ils étaient très bons. Encore une fois, oui, c’est vraiment bien pensé ! Mais, pour moi, c’est loin d’être effrayant à lire, cela n’apporte pas de tension…

Puis, arrivée au chapitre 17, tout se met en place et s’accélère pour mon plus grand plaisir. Enfin de l’action ! Tout devient tellement intéressant et addictif. L’intrigue, avec sa bonne base, est encore meilleure et les personnages sont vraiment attachants. Je me suis enfin sentie dans l’histoire, en train de luter auprès de Noemí et Catalina. L’ambiance devient plus sombre, plus oppressante. Le dénouement est terriblement intelligent.

En conclusion, Mexican Gothic est un roman fantastique intéressant avec une intrigue terriblement bien pensée et originale. L’époque et le lieu sont bien choisis, les personnages sont bien créés. Le seul bémol reste la lenteur du début, qui contraste totalement avec l’incroyable développement du reste de l’histoire.

Evidence Editions présente sa nouvelle collection dédiée à la romance

Evidence Editions est une maison d’éditions rochelaise qui fête ses 5 ans ce mois-ci (d’ailleurs un grand concours avec plein de livres à gagner est en cours ici). Elle publie des polars/thrillers, de la littérature de l’Imaginaire, de la spiritualité, de l’ésotérisme, de la littérature générale, des bio, des romans historiques, mais aussi de la romance New Adult, de l’homoromance, de la romance sexy, de la romance contemporaine…

Sa nouvelle collection, AIME, ouvrait officiellement le 15 septembre 2021 avec la parution de trois romances. Sa ligne éditoriale ? La romance contemporaine, la romance historique, la romance à suspense et la romance feel-good. A noter que de nombreuses romances de Noël sont prévues chaque année. En 2021, ce seront pas moins de dix romances inédites qui seront publiées !

Pour ne rien rater des nouveautés, avoir des infos en avant-première, parler avec les auteurs et participer à des concours, n’hésitez pas à rejoindre le groupe Facebook ici.

A l’occasion du lancement de la Collection Aime, Evidence Editions a créé un magazine dédié qui sera offert pour toute commande d’une romance (tout genre confondu) dans la boutique Evidence : www.evidence-boutique.com. Il sera accompagné d’un marque-page inédit alors foncez avant que le stock ne soit écoulé 😉

Dans ce catalogue, vous pourrez découvrir les sorties prévues jusqu’en décembre 2021. Les romances de Noël sont donc à l’honneur et les lecteurs pourront lire les premiers chapitres de chacune d’entre elles. Parfait pour décider laquelle acheter ! Le gros plus ? Chacune d’entre elles sera au format poche et donc à petit prix !

En plus des informations sur les sorties, nous découvrons des bons de réduction à valoir sur certains sites dont le tout nouveau : maboxromance.fr

Ma Box Romance, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’une box en abonnement où on reçoit des romances totalement inédites avec de nombreux goodies en lien avec le thème du mois. Il y a le choix entre deux abonnements : Ma Box Romance avec 2 livres par mois et des goodies & Ma Box Romance Prestige avec 3 livres par mois et encore plus de goodies. On peut s’abonner pour 1, 3, 6 ou 12 mois, et aussi l’offrir à une amie. Une super idée car il n’existe pas beaucoup (sinon pas du tout) de boxes en abonnement dédiée à la romance.

Ma Box Romance commence par une box hors abonnement : Ma Box Romance spéciale Noël.
A l’intérieur :
– Trois romances de Noël
– Un mug de Noël créé spécialement pour l’occasion
– Une infusion made in Chic des plantes
– Une bougie cannelé made in Les Bougies Naans
– Une huilette Cleanse made in Les huilettes
– Un savon naturel à l’huile d’olive made in Comme avant
– Des marque-pages dont un spécial Noël
– Un marque-page épingle de Noël
– Une planche de stickers
– Des cartes de vœux
 – Un bijou
– Une gourmandise

Cela fait beaucoup de goodies et la qualité est au rendez-vous avec ces partenaires de folie !
Cette box de Noël est vendue 39€ et la livraison est offerte en relais pickup. N’attendez pas pour commander, c’est par ici : www.maboxromance.fr

Les autres sites à découvrir

Dans la magazine Aime, on découvre aussi le site La fabrique à goodies avec un code de réduction pour faire ses cadeaux de Noël ! Vous pouvez ainsi personnaliser n’importe quel objet du site pour l’offrir à vos proches. Pour en savoir plus, c’est ici : lafabriqueagoodies.fr/

Enfin, la quatrième de couverture est totalement alléchante ! On découvre le Festival Only Romance qui se déroulera à La Rochelle les 2 et 3 avril 2022. Au programme : des dédicaces, des stands d’artisans-créateurs, des stands de commerçants, des animations gratuites, des gourmandises et plein de cadeaux à gagner tout au long du weekend. Le plus ? Un dîner/spectacle est organisé le samedi soir avec traiteur et show de chippendales… Réservez-moi une place !!! ^_^
Pour en savoir plus, rendez-vous ici : festivalonlyromance.fr (mon petit doigt me dit que la billetterie ouvrira dans les prochaines semaines !)

En conclusion, Evidence Editions commence fort la rentrée avec des livres qui donnent envie d’exploser sa PAL et des idées originales et très tentantes. Allez-vous craquer ?

Fantasy : Le maître des chagrins de Justin Call

Le maître des chagrins est une saga Fantasy écrite par Justin Call et dont le premier tome, Les dieux silencieux, est sorti l’année dernière chez les éditions Bragelonne. Il met en avant un jeune homme au pouvoir sombre, qu’il devra cacher pour survivre.

Résumé : Vous connaissez déjà cette histoire – celle d’un orphelin élevé par un vieil homme sage, d’un garçon qui découvre qu’il possède des pouvoirs et apprend à s’en servir pour protéger le monde d’un grand mal. Mais qu’arriverait-il si ce héros et ce mal ne formaient qu’un ? Sauverait-il le monde, ou le détruirait-il ?
Parmi les avatars de l’Académie, Annev de Breth est une exception. Au contraire de ses camarades, qui furent dérobés à leurs familles dans la capitale lorsqu’ils n’étaient que des nourrissons, Annev est né dans le village de Chaenbalu. Ayant survécu à un sacrifice, il a été élevé par ceux-là mêmes qui ont tué ses parents. Dix-sept ans plus tard, Annev porte le fardeau d’une magie interdite. Pris en étau entre les idées déclinantes de son mentor et les maîtres de l’Académie, il doit choisir entre un avenir prometteur et ses amis proches. Chacune de ses décisions le mène à un nouveau dilemme, jusqu’à ce qu’Annev soit contraint de se lancer dans une quête qui lui est étrangère. Acceptera-t-il de s’engager sur une voie potentiellement dévastatrice ?

Découvrez mon avis complet sur Les Petits Livres ici !

Extrait de ma chronique : Comme dans tout roman de Fantasy, le héros va être confronté à des dilemmes et ses choix auront de grandes répercutions. Le destin d’Annev est tout tracé, des prophéties parlent même de lui, cependant le jeune homme ne veut pas être l’instrument des dieux. Accompagné d’amis plus ou moins loyaux, il va tenter de sauver son village ainsi que la vie de ceux qui lui sont chers. Malheureusement, rien ne se passera comme prévu.

Le Maître des Chagrins est rempli de rebondissements, de secrets et de batailles. Une histoire où la foi prend une grande place et où ceux qui pensent représenter le Bien, font souvent de mauvais choix. Un non-héro, détesté de tous, qui se bat malgré tout pour sauver tout le monde. Un prêtre que tout le monde adore et qui, en un seul acte, est rejeté. Autant de personnages hauts en couleur dans cette intrigue palpitante qui réserve bien des surprises.

En conclusion, Les dieux silencieux est un bon premier tome, à conseiller à tous les amoureux de Fantasy. L’univers créé par Justin Call est impressionnant. La magie, les dieux, les prophéties… tout est bien pensé. Le seul bémol pour moi reste les descriptions à rallonge inutiles, qui sont généralement présentes dans chaque roman de ce genre. Dommage, cela aurait été tellement plus fluide et plus prenant si cela avait été enlevé.

Kane, 5ème tome de la saga bit-lit Dark Protectors

Sorti en juillet chez les éditions Milady, Kane est le cinquième tome de la saga Dark Protectors de Rebacca Zanetti. Un roman captivant qui mêle à la perfection actions et passion.

Résumé : Amber est un esprit libre qui aime sa vie chaotique et ne sait rien du monde surnaturel ou des pouvoirs qui sommeillent en elle. Elle n’a aucune intention de se lier à un vampire sexy et autoritaire. Mais Kane est convaincu qu’elle seule peut retrouver son frère, disparu depuis de longues années au cours de la guerre entre vampires et démons. Il est décidé à ne pas la laisser lui échapper, même s’il lui faut pour cela s’unir à elle. Malgré toutes leurs différences, lorsque le vampire intransigeant et l’humaine rebelle joignent enfin leurs forces, les étincelles ne tardent pas à voler…

Retrouvez mon avis complet sur Les Petits Livres ici !

Extrait de ma chronique : Après TalenDageConn et Jordan, c’est au tour de Kane de devenir le personnage principal de l’intrigue. Ce vampire millénaire est le plus intelligent du Royaume et, en plus de son travail sur l’élimination du virus créé par les Kurjans, il a une mission de la plus haute importance : sauver son frère kidnappé par les démons il y a de nombreuses années. Pour cela, il va devoir trouver une destructrice de démons.

Ce cinquième tome est franchement intéressant. Pour une fois, c’est l’un des frères vampires qui ne veut pas écouter son cœur, ça change ! L’action est souvent présente, l’intrigue est vraiment bien développée et certains passages sont vraiment intenses.

J’ai beaucoup apprécié Kane, néanmoins je dois avouer avoir été un peu déçue. Je le pensais plus intelligent que cela au final. Ses tergiversations vont avoir de sérieuses conséquences… Malgré tout, le côté psychologique est bien exploité et apporte évidemment un gros plus.

Les intrigues parallèles sont vraiment bonnes et j’ai adoré lire les passages de Jase, le frère torturé par les démons. Rebecca Zanetti nous offre un roman très sombre et bien plus travaillé que les autres tomes. La saga Dark Protetors est comme un bon vin rouge, elle devient meilleure avec le temps. Chaque tome apporte un petit plus à la série et plus on avance, meilleur c’est ! J’ai franchement hâte de lire le livre consacré à Jase, je pense qu’il nous réserve bien des surprises. Et j’espère avoir trouvé qui est sa compagne. Si j’ai raison, ce tome sera un coup de cœur personnel, c’est certain.

En conclusion, cette romance paranormale mêle savamment action et passion. Une bonne saga bit-lit à conseiller à tous les fans du genre.

Test de produit : Get Essentiel

Hello tout le monde ! Je reviens avec un nouveau test de produit grâce au site Trnd.
Cette fois, c’est avec un grand plaisir que j’ai réceptionné un colis provenant de la marque GET. A l’intérieur ? Leur nouveau Get Essentiel, accompagné de 6 verres absolument sublimes ! J’espère pour vous qu’ils seront disponibles à la vente parce que sinon je vais faire des jaloux 🙂

Un peu d’histoire

Vous connaissez tous le célèbre Get 27, mais saviez-vous qu’il était né à Ravel (Haute Garonne) en 1796 ? Eh oui, cela fait tout de même un bail que la célèbre marque nous propose ses alcools frais et tellement bons. A l’origine de Get 27 se cache le maire de Revel, nommé Jean Get qui, après avoir épousé la fille du préparateur de « la Bonbonnière », l’une des plus grandes distilleries du 18ème siècle, a reçu en héritage la recette secrète de la crème de menthe poivrée. Et là, on dit merci Madame Get quand même, non ? Parce que monsieur le maire n’a pas eu à faire grand chose…

L’arrivée de Get Essentiel

Get Essentiel, c’est une liqueur à la texture légère à base de Menthe de Provence. La différence avec les autres bouteilles Get ? C’est vraiment super léger, il n’y a pas beaucoup de sucre, et le degré d’alcool est moindre (17,9°). C’est donc parfait pour terminer le repas et digérer tranquillement sur un transat.

Mon avis

Après avoir goûté, j’avoue que Get Essentiel tient ses promesses. J’ai été bluffée par la légèreté de cet alcool et j’adore toujours autant le goût de menthe qui reste dans la bouche. Après un petit test avec la famille, on est unanime : on aime beaucoup ! Le seul petit bémol est au niveau de la dégustation, j’aurais aimé qu’il soit vraiment glacé.
Explication : le Get Essentiel se met au réfrigérateur et se boit normalement sans glaçon. Je suis habituée au Get 27 que je bois très très froid et j’aurais aimé gardé cette sensation de grande fraîcheur en bouche.
Après la différence tout de même c’est que le Get Essentiel a moins d’alcool et donc on pourra en boire plus facilement ou plus régulièrement. Je pense aussi que ceux qui ne boivent pas beaucoup de Get 27 justement à cause de son degré d’alcool, apprécieront énormément cette nouveauté ! Allez, j’en profite pour vous rappelez que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, il faut en consommer avec modération !

Franchement, c’est une super bouteille à sortir à la fin d’un repas en famille ou entre ami. Je me vois bien le sortir à Noël, après la bûche, histoire de « faire passer » ^^ mais il peut tout aussi bien se boire après un petit barbecue, sans un transat en plein été ! Un alcool passe partout que tout le monde pourra adopter grâce à sa légèreté et son goût mentholé.

Pour aller plus loin

Après avoir fait un petit tour sur le site de la marque get27.fr j’ai réalisé que je ne connaissais pas toutes les bouteilles GET ! Quoi ? Mais quelle honte, me dit-on dans l’oreillette ! Ok je me calme et je vous explique. Je suis une grande fan du Get 27, l’original. Je bois de temps en temps du Get 31, mais ce n’est clairement pas mon préféré, et j’ai découvert donc le nouveau Get Essentiel que j’apprécie beaucoup. Mais saviez-vous qu’il existe également le Get X Cold ? Si vous avez déjà testé, par pitié laissez-moi votre avis en commentaire ! Il est décrit comme « une vraie claque de fraîcheur pour les amateurs de menthe extra forte. » Je sens que je vais fouiller les magasins pour en trouver, surtout qu’il se conserve au congélateur, lui 😉

Si jamais vous testez vous aussi Get Essentiel, n’hésitez pas à laisser votre retour en commentaire.