BD Les Profs, retour en enfance !

Les profs tome 20 Lycée Boulard est sorti le 15 novembre 2017 chez Bambou Editions. Parlons des grands noms de cette BD : à l’écriture, ERROC, au dessin, Simon LETURGIE, et à la couleur Jacqueline GUENARD.

J’ai reçu cette BD lors d’une masse critique Babelio. Elle est arrivée assez tardivement mais elle valait sincèrement la peine d’attendre ! Merci à Bebelio et à la maison d’édition pour cette opportunité et ce bon moment de lecture 🙂

Quatrième de couverture : Rien ne va plus au lycée Fanfaron. L’établissement se place parmi les derniers au niveau des résultats et il menace même d’être relégué dans les abysses du classement. La ministre va tenter une idée révolutionnaire en donnant les clefs du lycée aux élèves. Géré par Boulard et son équipe, le lycée risque de connaître ses heures les plus difficiles. Certains profs vont  » collaborer » quand d’autres vont essayer de faire revenir la ministre à la raison.

Mon avis : Les Profs, c’est cette BD magnifique, drôle, qui réussit à chaque coup à nous donner le sourire aux lèvres. Lorsque j’étais enfant, j’étais abonnée au Journal de Mickey et il y avait souvent (pour ne pas dire à chaque fois) une planche Les Profs. Et vous savez quoi ? Ben j’adorais ! Je trouvais toujours ça super alors quand j’ai vu que la BD était dans la masse critique, autant dire que j’ai foncé dessus. Pourquoi n’ai-je pas continué de lire les aventures délurées de ces profs qu’on adore à la fin de mon abonnement ? Bonne question ! J’aurais dû… parce que je me rends compte qu’ils m’avaient manqué.

Ce nouveau tome est une vraie réussite et, en plus, il y a une histoire complète. Pas de temps mort, pas de planches avec des récits différents, mais bien une histoire entière totalement captivante et franchement superbement réalisée. J’ai adoré les dessins, toujours aussi bien faits. Les couleurs sont belles, à leur place. Dans certaines BD, on a l’impression d’être agressé dès qu’on ouvre le livre à cause des couleurs, des dessins parfois qui ne nous parlent pas du tout… Les Profs ne fait heureusement pas partie de ceux-là ! Ce que j’aime beaucoup également, c’est les détails dans les dessins, il faut bien prendre le temps de tout regarder sous peine de manquer quelque chose d’hilarant.

Passons au scénario : une superbe idée ! Franchement, mettre des élèves à la tête d’un lycée, c’est LA bonne idée ! Comment réagiront nos profs ? Certains s’énerveront – clin d’œil à une de mes profs préférés que j’ai absolument adoré dans ce tome -, d’autres essaieront de se faire bien voir, d’autres encore s’en ficheront totalement… Notre cancre préféré prend le pouvoir et ça fait du bien. Pas forcément dans le sens où vous le pensez ceci-dit… Élèves ou profs, choisissez votre camp !

En conclusion, un tome superbe avec une histoire franchement géniale. J’ai souri, j’ai ri, nulle doute que je relirai cette BD avec plaisir ! A garder dans sa bibliothèque et, peut-être, agrandir la collection ?Pour acheter Les Profs tome 20 Lycée Boulard, c’est par ici 😉 

Publicités

Je n’aimerai plus : le nouveau roman de Stéphane Soutoul

Après Séduction Maudite, Stéphane Soutoul revient avec une romance teintée de fantastique intitulée Je n’aimerai plus et publiée par Rebelle éditions. Encore une réussite pour cet auteur à la plume envoûtante !

Quatrième de couverture : Inconsolable, Solange trouve refuge dans la solitude depuis le décès de son premier amour. Le marquis de Rousserolle souhaite malgré tout que sa fille épouse un aristocrate digne de son rang. Dans l’attente de fiançailles auxquelles elle refuse de se soumettre, Solange est placée sous la protection de Childéric de Frazignac. Dès le premier regard, la jeune femme perçoit le bretteur taciturne comme une atteinte à sa liberté. La guerre ne tarde pourtant pas à s’embraser aux frontières du royaume. Pris dans la tourmente des évènements, Solange et Childéric apprennent à cohabiter, à découvrir leurs blessures mutuelles, leurs espoirs… Se pourrait-il qu’un coeur en deuil finisse par s’éprendre d’une âme torturée, envers et contre tout ?

Découvrez mon avis sur Les Petits Livres ici !

Extrait de ma chronique : « Je dois dire que je suis particulièrement friande de la plume enchanteresse de cet auteur ! Si je préfère généralement les thrillers de ce dernier, ses livres romancés sont de parfaites réussites. Je n’aimerai plus ne déroge pas à la règle, il nous fait rêver, nous fait douter et même frissonner. On apprend à apprécier les personnages, on veut qu’ils s’en sortent mais l’auteur leur mettra toujours des bâtons dans les roues. Une histoire trépidante qui nous fait passer assurément un très bon moment de lecture. »

Ma vie cachée, le retour de Becca Fitzpatrick !

Après sa saga Hush hush, Becca Fitzpatrick revient avec un livre de young adult intitulé Ma vie Cachée. Sorti chez les éditions Pocket Jeunesse, ce roman aura de quoi vous tenir en haleine !

Quatrième de couverture : Témoin d’un meurtre, Stella est placée sous protection en attendant le procès. Elle se retrouve catapultée au milieu de nulle part, dans le Nebraska, sous une fausse identité. Son ancienne vie lui manque atrocement, surtout son petit ami, Reed. Elle refuse de reconstruire quoi que ce soit, persuadée que sa nouvelle situation en va pas durer. Mais lorsqu’elle rencontre Chet, il lui est difficile de ne pas sourire… et de garder pour elle son terrible secret.

Découvrez mon avis sur Les Petits Livres ici !

Extrait de ma chronique : « Ma vie cachée est un livre entraînant qui mélange habilement thriller et romance adolescente. L’équilibre est parfait, les personnages touchants, la plume envoûtante. Ce roman est un véritable page-turner, je l’ai lu en un après-midi ! Les émotions sont au rendez-vous, de même que l’action. On espère, on doute, on a peur. En bref, on entre de force dans l’univers de Becca Fitzpatrick et on finit avec une envie d’encore. »

Orgueil et Préjugés : la version illustrée de 1894 !

Les éditions Milady ont sorti récemment une version encore inédite en France du fameux Orgueil et Préjugés de Jane Austen. Un livre-objet magnifique et une belle découverte pour moi qui, je l’avoue non sans honte, ne l’avais pas encore lu.

Le mot de l’éditeur : Redécouvrez l’un des plus grands classiques de la littérature anglaise grâce à une édition inédite en France. Publiée en 1894 en Angleterre, l’édition de George Allen comporte des illustrations de Hugh Thomson, célèbre illustrateur victorien, et est devenue une référence dans le monde entier. Désormais légendaires, Elizabeth Bennet et Mr Darcy émerveillent chaque lecteur en quête de romantisme. Elizabeth Bennet, la pétillante, et Mr Darcy, le vaniteux, ne cessent de se quereller et de se taquiner pour mieux tomber amoureux l’un de l’autre. Véritable comédie de mœurs, Orgueil et Préjugés met en scène une intrigue sentimentale riche en rebondissements, où les personnages hauts en couleur sont toujours dépeints avec humour et ironie pour notre plus grand plaisir.

Découvrez mon avis sur Les Petits Livres ici !

          Illustration de Hugh Thomson

Extrait de ma chronique : « L’histoire est bien sûr entraînante, les personnages touchants, leurs erreurs agaçantes et le final grandiose. Jane Austen était-elle l’initiatrice du roman feel-good ? C’est l’impression que cette lecture m’a laissée. On est enchaîné à l’histoire, on rit, on s’émeut de la romance, on s’énerve un peu de la bêtise des Bennet et on termine finalement le sourire aux lèvres. Un récit avec plusieurs morales, un livre passionnant, mais surtout un classique qu’il faut absolument avoir dans sa bibliothèque ! Impossible de ne pas aimer. »

Heartless : La véritable histoire de la Reine de Cœur d’Alice au pays des Merveilles

Marissa Meyer revient avec Heartless, publié en octobre dernier chez Pocket Jeunesse. Après sa célèbre saga des Chroniques Lunaires, l’auteure décide de revisiter le conte d’Alice au pays des Merveilles en s’appropriant l’histoire de la Reine de Cœur. Comment cette jeune femme si douce est-elle devenue la méchante Reine coupeuse de tête ? Réponse dans Heartless 😉

Quatrième de couverture : La Reine de Cœur n’a pas toujours été la terrible souveraine d’Alice au pays des merveilles. Avant d’être couronnée, elle s’appelait Catherine et rêvait de devenir la plus grande pâtissière du royaume. Mais le sort a décidé de lui jouer un vilain tour : le Roi de Cœur veut absolument l’épouser et les parents de Catherine, très ambitieux, placent de gros espoirs en cette union.
Catherine, elle, veut vivre librement et aimer celui qui fait battre son cœur : Badin, le bouffon du Roi.
Malheureusement au pays des merveilles, où s’entrechoquent magie, folie et monstres, les contes n’ont pas tous une fin heureuse…

Découvrez mon avis sur Les Petits Livres ici !

Extrait de ma chronique : « La revisite est vraiment réussie. L’intrigue tient la route, elle est même bien ficelée car certains rebondissements arriveront à nous prendre par surprise. La fin, bien qu’attendu puisque l’idée est de comprendre comment Catherine est devenue l’effroyable Reine de Cœur, n’en est pas moins bouleversante. C’est bien imaginé et surtout bien écrit. Les quelques 600 pages passent à une vitesse folle, le livre se dévore en un rien de temps. Heartless est un roman surprenant qui donne envie de découvrir les autres romans de l’auteure. »

Niveau 0 de Anne Feugnet : gros coup de coeur !!!

Niveau 0 est le nouveau roman d’anticipation d’Anne Feugnet. Une auteure que j’adore, ces livres sont tous extraordinaires et ce dernier est le meilleur du lot ! Sorti en septembre dernier chez Rebelle éditions, Niveau 0 est un chef d’oeuvre qu’il faut absolument découvrir.

Quatrième de couverture : 2349, Paris. Korg 12 est né d’une matrice artificielle, adulte et sans mémoire. Comme les 150 hommes du niveau zéro, il obéit au maître des travaux et pédale de son mieux pour produire l’électricité utile à ceux de la surface. Seul Norman refuse de gagner son ascension. Poussé par Korg 12 qui cherche à comprendre, l’homme lui révèle d’inquiétantes informations. Ensemble, ils parviennent à s’enfuir. C’est pourtant le début d’un nouveau cauchemar où survivre s’avère une bataille de chaque instant…

Découvrez mon avis complet sur Les Petits Livres ici !

Extrait de ma chronique : « Anne Feugnet revient avec un roman absolument incroyable ! Je ne pensais pas qu’elle pourrait battre le coup de cœur qu’était Enfants de l’ombre (chronique ici) et pourtant elle a réussi haut la main. Niveau 0 est un chef d’œuvre à mettre entre toutes les mains, une histoire absolument bluffante et franchement addictive. Les personnages d’Anne Feugnet sont très bien créés : on s’attache à certains, on se méfie des autres, à tort ou à raison. Mais ce que j’adore avec les romans de cette auteure, c’est qu’ils nous poussent à réfléchir à notre mode de vie, à ce que l’on considère comme normal et qui pourrait dans un avenir plus au moins proche finir par évoluer en quelque chose d’horrible. »

Hex : la sorcière de Black Spring séduit la Warner !

Hex est un roman fantastique écrit par Thomas Olde Heuvelt. Sorti chez Bragelonne fin septembre, ce livre est une petite pépite déjà traduit dans 14 pays. Info importante, la Warner développe actuellement une série télévisée basée sur le roman 😀 J’ai hâte de la découvrir…

Quatrième de couverture : Quiconque né en ce lieu est condamné à y rester jusqu’à la mort.
Quiconque y arrive n’en repart jamais. Bienvenue à Black Spring, charmante petite ville américaine. Du moins en apparence : Black Spring est hantée par une sorcière, dont les yeux et la bouche sont cousus. Elle rôde dans les rues et entre chez les gens à sa guise, restant parfois au chevet des enfants des nuits entières. Les habitants s’y sont tellement habitués qu’il leur arrive d’oublier sa présence. Ou la menace qu’elle représente. En effet, si la vérité échappe de ses murs, la ville tout entière disparaîtra. Pour empêcher la malédiction de se propager, les anciens de Black Spring ont utilisé des techniques de pointe. Mais un groupe d’adolescents locaux décide de braver les règles, et plonge la ville dans un atroce cauchemar…

Découvrez mon avis sur Les Petits Livres by Small Things ici !

Extrait de ma chronique : « Hex m’a totalement surprise. Le style de l’auteur est fluide et nous emmène dans cette ville maudite que nous imaginons sans peine. On est avec les narrateurs, on suit leurs aventures, leurs doutes, leurs espoirs. On voit l’horreur arriver et, sadiquement, on est content ! Hex est un livre prenant qui nous montre le pire et le meilleur des Hommes, une petite leçon qu’il faudrait retenir… Il en faut si peu pour dérailler complètement. »