Lettres de sang, un polar signé Patterson & Karp

Lettres de sang, sorti le 10 janvier chez L’Archipel, est un roman policier écrit à quatre mains. James Patterson et Marshall Karp ont joint leur talent pour pondre une histoire où l’argent et le meurtre font peut-être bon ménage…

Je remercie Babelio et les éditions L’Archipel pour la découverte de ce livre.

Quatrième de couverture
Protéger les célébrités…
Hubert Hutchinson Alden Jr., businessman milliardaire, a tout pour lui : une femme superbe, un fils de huit ans qu’il adore, et une fortune qui ne cesse de croître.
Assurer le bien-être des plus riches…
Mais cette vie parfaite vole en éclats lors d’une nuit d’horreur, quand il découvre la tête décapitée de son chauffeur dans un sac sur lequel sont inscrites, en lettres de sang, les initiales de son fils. Peu après, ce dernier est enlevé…
Jusqu’au jour où frappe un ennemi invisible !
À New York, seul un corps d’élite tel le NYPD Red, qui protège les rich and famous, est à même de « traiter » une telle affaire. Mais Zach Jordan et sa partenaire Kylie MacDonald – son ex-petite –, deux enquêteurs aguerris, sont loin de se douter du piège que leur a tendu le criminel…

Mon avis : J’aime beaucoup les livres de Patterson alors quand on m’offre la possibilité de découvrir un nouveau roman de cet auteur, je n’hésite pas une seconde. Lettres de sang a été toutefois celui que j’ai le moins apprécié. Bien que les diverses intrigues soient  bien construites et les personnages bien travaillés, il m’aura fallut du temps pour entrer complètement dans ce polar tandis que je n’avais pas eu ce problème avec les autres.

J’ai sans doute tort, mais il me semble qu’il y a eu un petit problème de traduction. Certaines phrases (peut-être trop longues tout simplement à mon goût), m’ont gênée et m’ont fait sortir du roman. Elles sont cependant très peu nombreuses, si bien que, finalement, on est emporté par cette histoire de décapitation, de chantage et de kidnapping. Pour vous donner un exemple, voici l’une des phrases qu’il m’a fallut relire plusieurs fois :

« Face à lui se tenait l’inconnu blond, vêtu d’un pantalon de cuir noir moulant, crinière tirée en arrière en queue-de-cheval, torse nu luisant d’huile à la lueur orangée des torches fixées à la paroi. »

Autre souci minime, il est dit dans le résumé que Tripp à 8 ans alors que celui-ci est au lycée… Ce n’est pas grave mais, pour la suite des événements, c’est mieux de le savoir 😉

Les deux enquêteurs sont un gros plus à ce roman à suspense. En effet, ils paraissent très humains, très vrais, et rajoutent des rebondissements grâce à leurs vies privées. A l’intrigue policière se mêlent alors des intrigues amoureuses intéressantes et bien élaborées.

Si le début du roman ne m’a pas convaincu, arrivée à la moitié, j’ai fini par être totalement prise dans l’histoire. Cette affaire de meurtre et kidnapping se complique ! Quand les victimes deviennent suspects, on ne sait plus où donner de la tête… J’ai particulièrement apprécié la résolution de l’enquête qui, bien loin du « tout fini bien », se veut plus réaliste, avec toutes les machinations politiques et financières qui s’ensuivent. Le fait que l’intrigue policière se déroule dans le milieu des riches hommes d’affaires de New York est certes, non original, mais tout de même très intéressant. C’est bien ficelé, on prend plaisir à découvrir toutes les machinations du tueur et celles du père de famille qui tente de cacher tant bien que mal ses terribles secrets.

En conclusion, malgré un début difficile, cette histoire est intéressante, les rebondissements sont nombreux et intelligents, les personnages sont bien construits et la fin est vraiment bonne ! 

Publicités

La mort sur un plateau, le polar politique de Francisco Lozano

La mort sur un plateau est un roman policier écrit par Francisco Lozano.  Sorti en juin 2017 dans la collection Clair-Obscur d’Evidence Editions, ce livre ne vous laissera pas indifférent !

Quatrième de couverture : Les meurtres en chambre close, le commissaire Martinot aime bien ça, dans les romans de John Dickson Carr. Il les apprécie beaucoup moins lorsqu’il doit mener l’enquête et que cela l’oblige à écourter des vacances bien méritées.
Son ancien collègue, Santiago Blanco, ne pensait plus être amené à collaborer avec Martinot. Il n’imaginait pas plus qu’un homme surgi du passé le conduirait, lui aussi, à se pencher sur la mort d’un ancien dictateur.
Au Costa Verde, la candidate du parti démocrate de gauche affronte une difficile campagne présidentielle en se demandant si la mort du dictateur aura une influence sur l’élection.
Entre whodunit et thriller politique, ce roman vous réserve bien des surprises.

Mon avis : La mort sur un plateau m’a tout bonnement réconciliée avec les polars politiques ! Pour moi, dès qu’il y a de la politique dans un livre, je trouve cela barbant et j’ai du mal à poursuivre ma lecture. Pourtant, ici, Francisco Lozano arrive à rendre cela intéressant et j’irai même jusqu’à dire addictif !

C’est bien écrit, bien pensé, les rebondissements nous tiennent en haleine et la fin est tout aussi surprenante. Le style de l’auteur nous permet de rentrer dans son histoire, entre enquête policière et politiciens corrompus, et les notes d’humour apportent un gros plus à ce livre. On se laisse entraîner dans toutes les ramifications de l’intrigue, on tente de résoudre le meurtre tout en espérant que l’assassin ne se fera pas pincer (oui, parce que tuer un homme aussi horrible ce n’est pas si grave, si ?), on suit avec application la campagne présidentielle au Costa Verde et quand la dernière ligne est arrivée, on en voudrait plus.

Les personnages sont bien imaginés, on s’attache à Santiago très rapidement et la fin nous laisse présager un prochain tome sur la quête de vengeance de cet homme que la mort de sa femme a profondément bouleversé. Les émotions sont justes, le récit réaliste. 

Un roman bien rythmé, des personnages touchants, une enquête surprenante et une partie politique vraiment intéressante. La mort sur un plateau est une réussite et je ne peux que le conseiller à tous les fans de romans policiers. Bravo à l’auteur !

Les sanctuaires du mal : quand Terry Goodkind se met au thriller !

L’auteur de la saga de Fantasy L’épée de Vérité se met au thriller avec la sortie de son livre Les sanctuaires du mal. Publié par Bragelonne le 28 juin dernier, ce roman est aussi addictif que surprenant ! Si le début peut paraître un peu lent, l’action et le gore finissent par prendre le dessus, pour notre plus grand plaisir 🙂

Quatrième de couverture : Quand son frère John est brutalement assassiné, le monde de Kate Bishop s’écroule : elle a échoué à sauver cet être si sensible qui voyait le mal partout. Et si sa mort était la preuve qu’il avait raison ? Impliquée malgré elle dans l’enquête, Kate découvre qu’elle partage ce don : d’un regard, elle sait reconnaître les tueurs. Jack Raines, un spécialiste du « dark web », prétend pouvoir la protéger. Mais Kate n’a qu’une envie : fuir. Car si elle peut voir le mal, le mal la voit aussi… et les yeux de Jack Raines ne lui disent rien qui vaille.

Découvrez mon avis sur Les Petits Livres by Small Things ici !

Extrait de ma chronique : « Les sanctuaires du Mal est un thriller terrifiant dans le sens où Terry Goodkind nous explique que nous vivons dans un monde en déclin. L’extermination de notre espèce est proche, guidée par la folie Humaine. Que peut-on faire ? Rien. Nous subissons et regardons mourir les gens autour de nous, ce qui devient une habitude finalement. Sur un ton qui n’est pas moralisateur, l’auteur nous fait réaliser que notre vie ne tient qu’à un fil. Tout comme celle de ses personnages ! »

Séduction maudite : le nouveau thriller sentimental de Stéphane Soutoul

Séduction Maudite est le nouveau thriller sentimental de l’auteur Stéphane Soutoul. Sorti fin avril chez les éditions Pygmalion, ce livre est hautement addictif !

Quatrième de couverture : Journaliste audacieuse, Gabrielle Colleni ne vit que pour son métier. Jusqu’au jour où sa sœur trouve la mort dans d’étranges circonstances. Qui peut croire qu’il s’agit d’un accident ? Certainement pas celle que tous surnomment « la Fouineuse ».
Et son premier suspect n’est autre que le fiancé de sa cadette : Stanislas de Beaumiracle, riche, beau, célèbre… et malheureux en amour. Bel euphémisme puisque toutes les femmes de sa vie ont été victimes d’un sort funeste.
Si la police n’a jamais rien pu expliquer, la presse à scandales ne se lasse pas du « Séducteur maudit ».
Prête à tout pour découvrir la vérité, Gabrielle va devoir approcher Stanislas, mais aussi Mathis, l’énigmatique frère, tout en évitant les cadavres qui ont la fâcheuse manie de s’accumuler dans l’entourage des Beaumiracle…

Découvrez mon avis sur Les Petits Livres by Smal Things ici !

Extrait de ma chronique : « L’auteur réussit une fois de plus à nous transporter dans son histoire, à nous faire apprécier ses personnages, et à nous faire tenter de résoudre tous les mystères. Séduction Maudite est un super roman où le suspense, l’action et la romance seront au rendez-vous. Encore un livre réussi pour l’auteur qui alterne avec brio entre thrillers et romans fantastiques. »

Mör, le thriller dérangeant de Johana Gustawsson

Mör est le dernier thriller de l’auteure Johana Gustawsson publié chez les éditions Bragelonne. Sorti début mars, ce livre arrive à nous hanter pendant plusieurs jours…

Quatrième de couverture : Mör : adj. fém. En suédois, signifie « tendre ». S’emploie pour parler de la viande.
Falkenberg, 16 juillet 2015. Sur les rives d’un lac, on retrouve le cadavre affreusement dépecé d’une femme. Ses seins, ses fesses, ses cuisses et ses hanches ont été amputés de plusieurs kilos de chair.
Londres, le lendemain matin. La profileuse Emily Roy est appelée sur les lieux d’une disparition inquiétante : l’actrice Julianne Bell a été enlevée à l’aube, et ses chaussures ont été retrouvées à proximité de chez elle, emballées dans un sac de congélation.
Ces deux crimes portent la signature de Richard Hemfield, le « tueur de Tower Hamlets », enfermé à perpétuité à l’hôpital psychiatrique de haute sécurité de Broadmoor. Dix ans plus tôt, il a été reconnu coupable du meurtre de six femmes et de celui de l’ancien compagnon de l’écrivaine Alexis Castells. Comment alors expliquer que ses crimes recommencent ?

Découvrez mon avis sur Les Petits Livres by Small Things ici !

Extrait de ma chronique : « Une conclusion absolument magistrale où toutes les intrigues et les personnages se rejoignent. Une fin époustouflante, impensable. Je défie quiconque de voir venir tous les coups tordus de l’auteure ! C’est tout bonnement impossible et c’est surtout pour ça que Mör est un livre captivant. Il aura réussi à nous tenir en haleine, à nous faire douter, parfois grimacer, et nous laissera (pardon pour l’expression) « sur le cul » ! « 

Un sac : le roman noir et sanglant de Solène Bakowski

Un sac est un thriller écrit par Solène Bakowski qui est sorti fin janvier chez les éditions Milady. Un roman qui nous raconte la sombre destinée d’une enfant pas comme les autres.

un-sac-solene-bakowskiQuatrième de couverture : En pleine nuit, une jeune femme attend face au Panthéon, un sac dans les bras qu’elle serre comme un étau. Cette femme, c’est Anna-Marie Caravelle, l’Affreuse Rouquine, la marginale.
Lorsque, vingt-quatre ans plus tôt, Monique Bonneuil a pris en charge son éducation à l’insu du reste du monde, elle n’imaginait pas qu’elle abritait un monstre. Car la petite s’est mise à tuer. Un peu, d’abord, puis beaucoup.
Voici l’histoire d’Anna-Marie Caravelle. Que fait-elle là, agenouillée en plein Paris, au milieu de la nuit ? Et que contient ce sac qui semble avoir tant d’importance ?

Découvrez mon avis sur le site Les Petits Livres by Small Things ici !

Extrait de ma chronique : « Solène Bakowski n’épargnera rien à son héroïne, la poussant toujours plus loin de le vice et la désolation. Les flash-backs nous entraînent dans son passé mais le présent nous la montre devant le Panthéon, un sac à la main. Qu’y a-t-il à l’intérieur ? On veut savoir ce qu’il cache ! On aura beau chercher, la vérité n’éclatera qu’à la toute fin et on ne s’y attendra pas… »

Les ombres du passé de CJ Lyons

Les ombres du passé est un thriller écrit par CJ Lyons qui est sorti en décembre chez les éditions Milady. Un roman captivant avec une héroïne absolument géniale !

les-ombres-du-passe-cj-lyons-miladyQuatrième de couverture : Caitlyn Tierney est l’une des agents du FBI les plus endurcies. Ses méthodes directes et peu orthodoxes ne lui ont pourtant pas permis d’élucider le mystère autour de la mort de son père. S’est-il vraiment suicidé après avoir arrêté, pour meurtre, son meilleur ami ?
Quand cet homme, depuis sa prison, la supplie de retrouver sa fille, Caitlyn pense régler ses comptes une bonne fois pour toutes avec le passé. Mais les lieux de son enfance sont hantés par de vieux mensonges, et une menace insaisissable resserre ses griffes autour d’elle…

Découvrez mon avis sur le site Les Petits Livres by Small Things ici !

Extrait de ma chronique : « Les ombres du passé est un très bon thriller. La plume de l’auteur nous captive et ses personnages sont aussi téméraires qu’attachants. On va de surprise en surprise avec une héroïne capable et intelligente, un gang de motards qui trempent dans des trafics louches et un simplet attachant qui prend les mauvaises décisions. CJ Lyons n’a pas lésiné sur les rebondissements et l’action, rendant son récit totalement addictif. »