Loups Rouges Tome 2 : gros coups de cœur !

Sur les chemins de Rédemption est le second tome de la saga Loups Rouges de Lucile Dumont. Sorti en janvier chez Psyché Editions, cette suite est particulièrement réussie !

Un grand merci à l’auteure ainsi qu’à Joanna pour l’envoi de cette petite pépite de la fantasy (et désolée pour la chronique tardive !)

Résumé : La menace des loups rouges a été écartée et Erika en a fait sa plus grande force : elle est maintenant l’Alpha de la meute. Le temps n’est pourtant pas aux réjouissances : les agents d’Un-Seul sont en route. Il faut fuir, et vite ! Armés de leur courage, les survivants n’ont d’autre choix que de tourner à leur avantage le secret des loups rouges et de se jeter sur les chemins de Rédemption, au-delà de la jungle, au-delà des plaines, jusqu’à Kareil, la cité de métal et de verre, dernier bastion avant les terres d’Un-Seul…

Mon avis : J’avais adoré Le réveil de l’alpha (chronique ici), premier tome arrivant à mettre en place l’histoire sans jamais nous perdre et en réussissant l’exploit de nous tenir en haleine jusqu’au bout. C’est donc avec un peu de peur mêlée à de l’excitation que j’ai commencé Sur les chemins de Rédemption. La grosse question étant : comment faire mieux ? J’aurais parié que c’était impossible, pourtant Lucile Dumont l’a fait ! Ce deuxième tome est tout simplement un gros coup de cœur. 

Dans les livres de fantasy, il y a souvent une part très importante de descriptions pour nous permettre d’imaginer correctement l’univers créé par l’auteur. Si parfois cela en devient indigeste – je suis une impatiente et j’ai tendance à avoir envie de sauter des pages quand on me fait trop attendre – il y a des livres où le mélange description/action est en accord parfait. Loups Rouges fait partie de ces rares pépites qui arrivent à nous donner envie de lire chaque ligne, de découvrir chaque rebondissement, chaque nouvelle petite intrigue. Le livre est hautement addictif et la plume de Lucile Dumont nous entraîne sans aucune difficulté dans cette forêt aussi magnifique que dangereuse, puis sur les terres d’Un-Seul. Je vous le dis, la France n’a pas à rougir de ses auteurs. Lucile Dumont vaut largement un Terry Goodkind (oui oui, j’ai conscience de ce que je dis !) et je trouve regrettable que les livres SFFF n’aient pas une place plus importante dans notre beau pays.

Les personnages sont encore plus fouillés que dans le premier tome. Ils changent, évoluent, et nous surprennent ! J’ai particulièrement adoré Sang Dragon, personnage haut en couleur qui va réussir à nous exaspérer, nous faire rire, et nous toucher. Les énigmes se multiplient, on ne sait pas à qui se fier. L’intrigue est menée d’une main de maître, c’est tout bonnement parfait. Je ne dis pas cela pour chaque livre, je vous rassure. Mon jugement est totalement impartial, je suis tout simplement sous le charme de cette saga. En plus, Lucile Dumont a rajouté de superbes illustrations pour compléter son roman ! C’est bien imaginé, bien construit, bien écrit, bien dessiné… que dire de plus ?

Vous l’aurez compris : adeptes de romans de fantasy, n’hésitez pas une seule seconde à vous plonger dans la saga Loups Rouges. Lucile Dumont saura vous surprendre et vous rendre totalement accro aux aventures d’Erika.

Et pour acheter Les chemins de Rédemption, direction ce lien 😉

Publicités

Niveau 0 de Anne Feugnet : gros coup de coeur !!!

Niveau 0 est le nouveau roman d’anticipation d’Anne Feugnet. Une auteure que j’adore, ces livres sont tous extraordinaires et ce dernier est le meilleur du lot ! Sorti en septembre dernier chez Rebelle éditions, Niveau 0 est un chef d’oeuvre qu’il faut absolument découvrir.

Quatrième de couverture : 2349, Paris. Korg 12 est né d’une matrice artificielle, adulte et sans mémoire. Comme les 150 hommes du niveau zéro, il obéit au maître des travaux et pédale de son mieux pour produire l’électricité utile à ceux de la surface. Seul Norman refuse de gagner son ascension. Poussé par Korg 12 qui cherche à comprendre, l’homme lui révèle d’inquiétantes informations. Ensemble, ils parviennent à s’enfuir. C’est pourtant le début d’un nouveau cauchemar où survivre s’avère une bataille de chaque instant…

Découvrez mon avis complet sur Les Petits Livres ici !

Extrait de ma chronique : « Anne Feugnet revient avec un roman absolument incroyable ! Je ne pensais pas qu’elle pourrait battre le coup de cœur qu’était Enfants de l’ombre (chronique ici) et pourtant elle a réussi haut la main. Niveau 0 est un chef d’œuvre à mettre entre toutes les mains, une histoire absolument bluffante et franchement addictive. Les personnages d’Anne Feugnet sont très bien créés : on s’attache à certains, on se méfie des autres, à tort ou à raison. Mais ce que j’adore avec les romans de cette auteure, c’est qu’ils nous poussent à réfléchir à notre mode de vie, à ce que l’on considère comme normal et qui pourrait dans un avenir plus au moins proche finir par évoluer en quelque chose d’horrible. »

Hex : la sorcière de Black Spring séduit la Warner !

Hex est un roman fantastique écrit par Thomas Olde Heuvelt. Sorti chez Bragelonne fin septembre, ce livre est une petite pépite déjà traduit dans 14 pays. Info importante, la Warner développe actuellement une série télévisée basée sur le roman 😀 J’ai hâte de la découvrir…

Quatrième de couverture : Quiconque né en ce lieu est condamné à y rester jusqu’à la mort.
Quiconque y arrive n’en repart jamais. Bienvenue à Black Spring, charmante petite ville américaine. Du moins en apparence : Black Spring est hantée par une sorcière, dont les yeux et la bouche sont cousus. Elle rôde dans les rues et entre chez les gens à sa guise, restant parfois au chevet des enfants des nuits entières. Les habitants s’y sont tellement habitués qu’il leur arrive d’oublier sa présence. Ou la menace qu’elle représente. En effet, si la vérité échappe de ses murs, la ville tout entière disparaîtra. Pour empêcher la malédiction de se propager, les anciens de Black Spring ont utilisé des techniques de pointe. Mais un groupe d’adolescents locaux décide de braver les règles, et plonge la ville dans un atroce cauchemar…

Découvrez mon avis sur Les Petits Livres by Small Things ici !

Extrait de ma chronique : « Hex m’a totalement surprise. Le style de l’auteur est fluide et nous emmène dans cette ville maudite que nous imaginons sans peine. On est avec les narrateurs, on suit leurs aventures, leurs doutes, leurs espoirs. On voit l’horreur arriver et, sadiquement, on est content ! Hex est un livre prenant qui nous montre le pire et le meilleur des Hommes, une petite leçon qu’il faudrait retenir… Il en faut si peu pour dérailler complètement. »

Les marcheurs : expérience nazie et zombies

Genèse est le premier tome de la saga Les Marcheurs de Denis Labbé. Sorti chez Rebelle éditions, ce livre raconte comment une simple sortie scolaire peut virer au cauchemar !

Quatrième de couverture : Que faire lorsque le monde s’écroule autour de vous et que vous devez échapper à la mort ? Lors d’un voyage scolaire au camp de travail du Struthof, une expérience nazie refait surface et déclenche une épidémie. Pris au coeur de cette catastrophe, Louis Fleckinger, professeur d’histoire, essaie de sauver un groupe d’élèves afin de les ramener auprès de leurs parents. Mais la route va être longue.

Découvrez mon avis sur le site Les Petits Livres by Small Things ici !

Extrait de ma chronique : « Les livres traitant de zombies sont aujourd’hui légion et il est difficile de trouver LE livre original. C’est pourtant ce que nous propose Denis Labbé avec son récit mélangeant brillamment Histoire et Fantastique. Il nous raconte, de manière très intéressante, la course-poursuite entre un professeur qui tente de sauver son groupe d’élèves, et des zombies toujours plus nombreux. »

Génésis : le défi des étoiles

Le défi des étoiles est le premier tome de la saga Génésis de Claudia Gray. Sorti en mai chez Castelmore, ce roman young adult axé science-fiction est intéressant malgré un début trop long à démarrer.

Quatrième de couverture : Noémi Vidal se bat pour sauver Génésis, une ancienne colonie de la Terre, dans une guerre qui oppose son peuple à des armées de mécas depuis de longues années… Lors d’une attaque surprise, Noémi se réfugie dans un vaisseau ennemi abandonné où elle rencontre Abel, le prototype méca le plus sophistiqué jamais conçu.
Abel devrait la tuer… mais il est plus qu’un simple robot, et ce qu’il ressent dépasse les limites de sa programmation. Au lieu d’éliminer Noémi, il prend la décision de devenir son garde du corps.
Mais Abel est-il réellement libre de son choix?

Découvrez mon avis sur Les Petits Livres by Small Things ici !

Extrait de ma chronique : « Génésis est un bon premier tome malgré une histoire qui met beaucoup trop de temps à débuter. La lenteur du début m’a vraiment gênée et le fait que ce roman soit de la pure science-fiction aussi. Je préfère largement les romans d’anticipation ! Malgré le problème de lenteur et mes goûts littéraires, je dois avouer que Le défi des étoiles est un premier tome surprenant et bien créé. Claudia Gray nous fait voyager sur plusieurs planètes et les descriptions nous permettent de les imaginer sans aucune difficulté. La fin n’est pas spectaculaire mais elle convient parfaitement. En bref, un roman intéressant qui convaincra sûrement les amateurs de science-fiction ! »

 

Night Room : quand le rêve se mélange à la réalité.

Night Room est un livre écrit par Peter Straub qui est sorti en mars chez les éditions Bragelonne. Il raconte comment deux écrivains torturés par la perte d’un être cher vont devoir se soutenir pour échapper au pire cauchemar de leur vie.

Quatrième de couverture : Willy Patrick, célèbre auteure d’un roman jeunesse récompensé à plusieurs reprises, est en train de perdre l’esprit. Une fois de plus. Irrésistiblement attirée dans un parking désert, elle a la conviction que sa fille Holly y est retenue prisonnière. Or, Holly est morte.
Le même jour, l’écrivain Timothy Underhill, qui tente depuis des mois d’achever un roman sur une jeune femme en perdition, est confronté au fantôme de sa sœur de neuf ans, April. Il reçoit des e-mails alarmants de personnes issues de son passé – toutes décédées depuis bien longtemps.
Lorsque Willy et Timothy se rencontrent, les inquiétantes ressemblances entre le deuil tragique de Willy et l’histoire du manuscrit de Timothy vont les conduire à s’unir contre les ombres qui les entourent… avant que celles-ci ne se referment sur leur raison.

Découvrez mon avis sur le site Les Petits Livres by Small Things ici !

Extrait de ma chronique : « Night Room m’a déçue. L’histoire en elle-même est bonne, l’idée est originale et les personnages bien construits, pourtant, à mon sens, tout cela a été mal exploité. La lenteur et les passages inutiles desservent l’histoire. Le début et la fin sont totalement captivants mais le reste du roman a été long, trop long. Je n’avais jamais mis autant de temps à terminer un livre. »

Echos des Mers : fin de la trilogie Earthend !

Echos des Mers est le dernier volet de la saga Earthend écrite par Gillian Anderson et Jeff Rovin. Sorti il y a un mois chez Bragelonne, ce tome nous fait rentrer encore plus dans la civilisation Galderkhann…

Quatrième de couverture : Après avoir découvert les fascinants secrets de la civilisation ancienne de Galderkhaan, la psychiatre Caitlin O’Hara doit affronter la pire des épreuves. Son fils unique Jacob est expédié dans le passé, au beau milieu des événements tragiques qui ont mis fin à cette ère mystérieuse.
Si elle veut sauver Jacob, Caitlin doit apprendre à maîtriser la technologie millénaire de ce peuple avancé et suivre la trace de ceux qui ont survécu, à notre époque, et semblent prêts à tout pour changer le destin de leurs ancêtres. Y compris à tuer.
Caitlin saura-t-elle résoudre l’équation à temps et ramener son fils à ses côtés sain et sauf ?

Découvrez mon avis sur Les Petits Livres by Small Things ici !

Extrait de ma chronique : « En conclusion, la saga Earthend est à recommander aux fans de science-fiction, habitués à devoir jongler entre plusieurs époques, qu’elles soient réelles ou non. Les différentes intrigues sont intéressantes et j’ai réellement adoré découvrir Galderkhann, une civilisation fascinante qui réussira à séduire les lecteurs. Malgré toutes ces qualités, Earthend pourrait ne pas plaire à cause des descriptions et explications trop longues. Amateurs de lecture « facile », passez votre chemin ! »