Exodus : Gods and Kings de Ridley Scott

Exodus : Gods and Kings est sorti au cinéma le 24 décembre 2014 et est disponible en DVD et Exodus Gods and KingsBlu-ray depuis le 27 mai dernier. Sublime film réalisé par l’incroyable Ridley Scott, ce péplum rassemble quelques superbes acteurs : Christian Bale (American Psycho, Equilibrium, Batman Begins, Terminator Renaissance, American Bluff), Joel Edgerton (Star Wars II et III, Le Roi Arthur, The Thing), John Turturro (He Got Game, O’Brother, Confidences Intimes, Transformers), Aaron Paul (Breaking Bad, Need for Speed) et Ben Kingsley (Slevin, Prince of Persia, Shutter Island, Iron Man 3) parmi d’autres.

L’histoire (synopsis allocine) : L’histoire d’un homme qui osa braver la puissance de tout un empire. Ridley Scott nous offre une nouvelle vision de lExodus Gods and Kings Ridley Scott’histoire de Moïse, leader insoumis qui défia le pharaon Ramsès, entraînant 600 000 esclaves dans un périple grandiose pour fuir l’Egypte et échapper au terrible cycle des dix plaies.

Un film qui aura tout de même été banni des salles des Emirates, de l’Egypte et du Maroc à cause d’imprécisions historiques et religieuses… Je peux tout à fait comprendre ce point de vue car il est vrai qu’il s’agit tout de même de la « vie » de Moïse et que certains points peuvent prêter à polémique.

N’oublions pas que les adaptations cinématographiques sur ce passage religieux ont été nombreuses et que ce film sent tout de même le déjà-vu. Il Exodus Gods and Kings Ramsèsn’apporte absolument rien de plus à ces prédécesseurs si ce n’est l’excellent jeu d’acteur de Joel Edgerton qui interprète un Ramsès tout à fait crédible qui oscille entre jeux de pouvoirs, loyauté et manigances familiales. Je crois bien que c’est la seule adaptation qui ne fait pas passer Ramsès pour un gros salaud (excusez-moi l’expression). Ses choix sont tout à fait horribles mais ils apparaissent moins ignobles que ceux de Dieu lui-même…

Un film qui est peut-être là pour faire réfléchir et pour faire voir un autre côté de Dieu. J’ai moi-même été un peu surprise par cette prise de position et je comprends pourquoi certains croyants ont pu s’insurger.

Pour ne pas parler que de la partie religieuse (difficile pour un péplum), je trouve que les acteurs ont réussi à rendre ce film intéressant. Je ne me suis pas ennuyée, je peux même dire que j’ai apprécié ! Et vous, qu’en avez-vous pensé ?

Publicités

American Sniper : un super biopic !

American Sniper est sorti au cinéma le 18American Sniper février dernier et est disponible depuis le 30 juin en DVD et Blu-ray. Réalisé par le sublime Clint Eastwood (qui sortira d’ailleurs en 2016 un nouveau biopic sur le capitaine Chesley Sully, héro aux USA pour avoir réussi à poser un appareil endommagé sur le fleuve Hudson, sauvant ainsi l’ensemble des passagers), ce film a également un gros bonus… de très bon acteurs dont certains pas trop connus : Bradley Cooper, Sienna Miller (G.I. Joe le réveil du combat, Just like a woman), Luke Grimes (All the boys love Mandy Lane, Cinquante Nuances de Grey), Cory Hardricts (Le retour des morts-vivants, Gran Torino, Ce que pensent les hommes, Warm Bodies), James McDorman (Greek), Kevin Lacz (qui n’était pas acteur mais qui a interprété son propre rôle dans ce film).

American Siper Bradley CooperActeur principal (ou presque) dans Happiness Therapy, Limitless, American Bluff ou encore Serena, Bradley Copper avait réussi à nous prouver qu’il pouvait passer d’un rôle à l’autre sans aucun problème. Son talent est encore plus flagrant dans ce superbe film qu’est American Sniper.

L’histoire est inspirée de la vie de Chris Kyle, ancien sniper dans les Navy Seals. Voici le synopsis : « Tireur d’élite des Navy SEAL, Chris Kyle est envoyé en Irak dans un seul but : protéger ses camarades. Sa précision chirurgicale sauve d’innombrables vies humaines sur le champ de bataille et, tandis que les récits de ses exploits se multiplient, il décroche le surnom de « La Légende ». Cependant, sa réputation se propage au-delà des lignes ennemies, si bien que sa tête est mise à prix et qu’il devient une cible privilégiée des insurgés. Malgré le danger, et l’angoisse dans laquelle vit sa famille, Chris participe à quatre batailles décisives parmi les plus terribles de la guerre en Irak, s’imposant ainsi comme l’incarnation vivante de la devise des SEAL : « Pas de quartier ! » Mais en rentrant au pays, Chris prend conscience qu’il ne parvient pas à retrouver une vie normale. »

Chris Kyle
                             Chris Kyle

Entre humour, romance, action, drame et horreur, American Sniper joue avec le spectateur et cela est encore plus hallucinant lorsqu’on pense qu’il s’agit de la vraie histoire de Chris Kyle. Je ne dévoilerai rien de plus que ce que vous pourrez lire dans le résumé mais une chose est sûre, c’est assurément un très bon film. Le suspense est au rendez-vous et l’histoire est tellement bien filmée et jouée qu’on ne voit pas les 2h12 de film passées.

En bref : un très bon réalisateur, de très très bons acteurs, une histoire prenante et véritablement intéressante… un film à voir !

A savoir : vous trouverez également le livre autobiographique de Chris Kyle dans n’importe quelle librairie.

Le Majordome

le majordomeLe Majordome, sorti le 11 septembre 2013, est un film réalisé par Lee Daniels (Paperboy). Un biopic avec de grands acteurs : Forest Whitaker, Oprah Winfrey, Mariah Carey, John Cuzack, Jane Fonda, Cuba Gooding Jr, Terrence Howard et Lenny Kravitz. Un casting de choix qui ne fait qu’annoncer l’évidence : ce film va déchirer !

Comme je l’ai indiqué, ce film est un biopic et il retrace l’histoire d’Eugene Allen, appelé dans ce film Cecil Gates. Voici le résumé du film : Le jeune Cecil Gaines, en quête d’un avenir meilleur, fuit, en 1926, le Sud des États-Unis, en proie à la tyrannie ségrégationniste. Tout en devenant un homme, il acquiert les compétences inestimables qui lui permettent d’atteindre une fonction très convoitée : majordome de la Maison-Blanche. C’est là que Cecil devient, durant sept présidences, un témoin privilégié de son temps et des tractations qui ont lieu au sein du Bureau Ovale.
À la maison, sa femme, Gloria, élève leurs deux fils, et la famille jouit d’une existence confortable grâce au poste de Cecil. Pourtant, son engagement suscite des tensions dans son couple : Gloria s’éloigne de lui et les disputes avec l’un de ses fils, particulièrement anticonformiste, sont incessantes.
À travers le regard de Cecil Gaines, le film retrace l’évolution de la vie politique américaine et des relations entre communautés. De l’assassinat du président Kennedy et de Martin Luther King au mouvement des « Black Panthers », de la guerre du Vietnam au scandale du Watergate, Cecil vit ces événements de l’intérieur, mais aussi en père de famille…

Bon, je sais, pour eugeneallen_ccertains ce résumé ne donne pas envie mais franchement il faut aller le voir ! Si vous connaissez un petit peu l’histoire des US et du Civil Rights Movement, ce film est pour vous. Si vous ne connaissez pas, ce film vous expliquera assez brièvement ce qu’il s’est passé pendant la vie de M. Allen (1919 – 2010). Ce Monsieur a inspiré ce film ainsi que White House Workers : Traditions and Memories qui était au départ un documentaire de Marjorie Hunt.

Un film qui explique ce que c’était à cette époque de ne pas être blanc. Entre les champs de coton, les exécutions sommaires, la haine et la naissance de la protestation avec notamment les Black Panthers en passant évidemment par Martin Luther King (même si ce n’est que très brièvement). On apprend à connaître les différents présidents et on revit chaque scène de l’histoire comme par exemple Mme Kennedy ne souhaitant pas changer de vêtements après la mort de son mari.

Un dernier point : tous les acteurs sont exceptionnels et un petit plus pour Forest Whitaker !

En bref, un film à voir ! Je vous mets la BA.