Nouvelles Brésiliennes, un recueil fascinant !

Nouvelles brésiliennes est un recueil d’histoires écrites par des auteurs reconnus au Brésil qui ont quasiment tous reçu le prix Jubati de littérature. Il est sorti en mars 2015 aux éditions Envolume. Toutes les photos de cet article ont été prises sur le site web de l’éditeur : ici

J’ai reçu ce livre suite à la masse critiques Babelio. Je remercie donc le site mais aussi la maison d’édition pour cette superbe découverte !

Quatrième de couvertureNouvelles BrésiliennesViolence urbaine et conflits intérieurs, fantômes, fantasmes et fantaisies, vie prosaïque, humour, amour et désamour traversent les dix nouvelles. Pour mieux faire connaître cette littérature, nous avons sélectionné des écrivains pour la plupart non traduits en français, jeunes ou moins jeunes, mais tous confirmés par leurs publications et reconnus au Brésil (prix littéraires, etc.) : Rubens Figueiredo, Sérgio Sant’Anna, Affonso Ferreira, Edla van Steen, Luis Fernando
Veríssimo, Marçal Aquino, Marcia Bechara, João Paulo Cuenca, Amilcar Bettega, Godofredo de Oliveira Neto.

Mon avis : Un recueil qui regroupe des nouvelles aussi originales que particulières. Certaines ne pourront être réellement appréciées que par les amateurs de poésie et de métaphores tandis que d’autres ciblent un publique plus large. Nouvelles Brésiliennes est un livre qui m’a beaucoup plu, surtout grâce à la sélection de textes qui a été faite : il y en a pour tous les goûts !

Voici les différentes nouvelles :

Les distraits de Rubens Figueiredo : Rubens FiguereidoLes distraits est une nouvelle qui a été publiée dans le célèbre recueil Palavras Secretas de l’écrivain. Rubens Figeiredo a reçu deux fois le prix Jubati de littérature dont une fois justement pour ce fameux livre.

Les distraits parle de la sensation que l’on a tous eu un jour de ne pas être seul. Vous êtes chez vous, plongé dans votre solitude, et tout d’un coup, vous sentez une présence. Vous ne la voyez pas mais elle est bien là ! L’auteur signe ici une nouvelle qui flirt avec le fantastique mais qui parle surtout d’introspection et du sentiment de faire partie d’un tout. Bouleversant.

Un conte (un non-conte), je vous le conte ? SergioSantanaNouvelles-300x296de Sergio Sant’Ana : Un auteur surtout connu pour deux romans qui ont été adaptés au cinéma : Um Crime Delicado et A Senhorita Simpson.

Une histoire un peu particulière qui explique que malgré les différences et les problèmes que certains peuvent nous apporter, nous avons besoin des autres pour subsister. Sergio Sant’Ana parle du tout et du rien le tout très bien imagé.

Elan de Evando Affonso Ferreira : Dans la description deEvandroAffonsoFerreira-300x300 l’auteur, on apprend une chose assez intéressante : Evando utilise souvent des mots ou expressions d’origine tupi-guarani ou yoruba. Lorsqu’on connait un minimum l’histoire du Brésil, on sait que cette tribu est arrivée (et là j’espère que je ne me trompe pas !) vers le V ème siècle après J-C au Brésil. Cette population a été très importante dans l’histoire du pays. Du coup, je trouve un peu dommage de ne pas avoir la version originale dans ce livre…

Première impression : j’adore ! Une nouvelle fraîche et écrite comme un roman et non un poème. L’histoire triste d’une femme qui tombe amoureuse d’un crétin et qui ne voit pas qu’elle mérite mieux. Une nouvelle qui pourtant m’a fait sourire et on en a bien besoin après le conte (non-conte) de Sergio Sant’Ana qui nous a fait réfléchir et sentir petit.

Dégoût de Edla Van Steen : Avec pluEdlaVanSteen-300x300s de 20 titres publiés au Brésil, on peut dire que Edla Van Steen est une auteure prolifique. Si vous souhaitez découvrir un de ses écrits, sachez que son recueil Instantâneos existe en version bilingue (portugais-français évidemment hein ?!!)

Une histoire un peu particulière : la revanche d’une vieille femme qui retrouve son premier amour qui l’avait trahi. Un secret de famille gardé depuis longtemps et des retrouvailles mémorables ! Si le récit n’est pas long, cela n’empêche en rien le lecteur de lire encore plus vite pour découvrir si la femme va prendre sa revanche ou bien décider de pardonner. La chute finale est parfaite !

Conte d’été n°2 : Bandeira Branca de Luis FernandoLuisFernandoVerissimo-300x300 Verissimo : Malgré ses plus de 60 titres publiés, cet auteur ne se cantonne pas uniquement à la littérature. Très connus pour ses chroniques dans divers journaux, il est également dessinateur, musicien, scénariste de télévision et dramaturge.

Une histoire d’amour sur fond de carnaval avec une incompréhension que l’on a tous plus ou moins vécu. Une nouvelle sympathique à lire qui peut plaire à n’importe quel lecteur.

Bœuf de Marçal Aquino : MarçalAquino-300x300L’un des romans de Marçal Aquino a été traduit en français sous le titre L’Océan dans lequel j’ai plongé sans le savoir et vient d’être adapté au cinéma au Brésil.

Une nouvelle qui change de ce qu’on a pu lire depuis le début du recueil. Plutôt sombre, elle raconte l’histoire d’un sans-abri appelé Bœuf qui ne veut rien d’autre qu’avoir un toit sous lequel dormir. Il va lui arriver des mésaventures et la fin est plutôt bien trouvée. J’ai beaucoup aimé cette nouvelle.

La maison des fauves de Marcia Bechara :MarciaBechara-300x300 Auteure de trois romans publiés dont un traduit en espagnol et en anglais, Marcia Bechara vit actuellement à Paris.

Une nouvelle bien étrange dont il faut lire chaque mot pour ne pas se perdre. Elle raconte, si j’ai bien compris, comment des hommes retrouvent leur descendance animale et habitent dans une sorte d’Eden, séparés du normal. Envoûtant !

La pièce aux oiseaux de João Paulo CuencaJoãoPauloCuenca-300x300 : Un auteur déjà traduit en français, italien, allemand et espagnol. Son dernier roman a été publié en France en 2014. Il s’appelle O unico final feliz para uma historia de amor é um acidente.

Une histoire qui évoque la continuité des choses notamment grâce à la répétition de certaines phrases. Malgré tous les problèmes que l’on peut avoir, la Terre continue de tourner et les gens continuent de vivre leur vie. Un narrateur qui ne veut pas être oublié, qui ne veut pas seulement devenir une cicatrice douloureuse pour les personnes qu’il a connu.

Eté de Amilcar Bettega : AmilcarBettega-300x300Un auteur qui a reçu de nombreux prix pour ces anthologies et qui a été traduit en français, espagnol, italien, suédois et roumain.

Il s’agit de la nouvelle la plus longue de ce recueil. L’introduction est assez particulière puisque le texte est séparé en deux colonnes. La première colonne décrit un paysage où des enfants jouent avec leurs parents non loin de là. La deuxième décrit un homme en voiture qui roule à vive allure car il a encore du travail à faire et sa famille l’attend chez lui. Les deux colonnes s’unissent alors pour former un seul texte où le travailleur va rencontrer le petit groupe. Un texte sombre qui mêle violence et tristesse.

Rien à enregistrer de Godofredo De Oliveira Neto : GodofredoDeOliveiraNeto-300x300L’auteur a vécu à Paris, ville qui est souvent le cadre de ses romans. L’un d’entre eux, L’enfant Caché, a d’ailleurs été publié chez nous par l’édition Envolume.

Une histoire que j’ai beaucoup appréciée. Au début, le lecteur pense avoir à faire à un homme qui nous décrit son amante. Très vite pourtant, nous allons nous apercevoir que ce n’est pas exactement ce à quoi on s’attendait. Un récit très bien écrit et entraînant qui nous oblige à lire vite pour connaître la fin.

En bref : Nouvelles Brésiliennes est un très bon livre. Les éditions Envolume nous font découvrir des talents de la littérature méconnus du grand publique. Les nouvelles sont toutes différentes et de qualité. Mon seul regret est de ne pas avoir eu la version originale de certains textes. Peut-être le livre aurait-il gagné à être publié en version bilingue…

Publicités

2 réflexions sur “Nouvelles Brésiliennes, un recueil fascinant !

  1. Je vous remercie pour votre chronique généreuse, fraîche ! Et je profite pour vous conseiller la lecture du roman Un Crime délicat de Sérgio Sant’Anna, paru également dans la collection Brésil des Éditions Envolume ! Un délicieux moment de lecture !! A bientôt, Izabella Borges

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s